Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
En raison du nouveau rôle d’évaluation, la valeur des propriétés de Rougemont passe de 344 344 100$ en 2020 à 430 523 400$ en 2021. Les taxes foncières y étant associées, qui totaliseront 2 264 265 $ l’an prochain, comptent pour 56,7% des revenus de la municipalité, qui a adopté un budget équilibré de 3 992 611$ pour 2021, en hausse de 6,25%.
En raison du nouveau rôle d’évaluation, la valeur des propriétés de Rougemont passe de 344 344 100$ en 2020 à 430 523 400$ en 2021. Les taxes foncières y étant associées, qui totaliseront 2 264 265 $ l’an prochain, comptent pour 56,7% des revenus de la municipalité, qui a adopté un budget équilibré de 3 992 611$ pour 2021, en hausse de 6,25%.

Le compte de taxes gonflera de 6% en 2021 à Rougemont

Marie-Ève Martel
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Les propriétaires de Rougemont devront piger davantage dans leurs poches pour s’acquitter de leurs obligations fiscales envers la municipalité. Les élus ont adopté ce lundi un budget à la hausse, et malgré leurs efforts pour amoindrir l’impact du nouveau rôle d’évaluation foncière, les contribuables seront confrontés à une hausse de leur compte de taxes municipales de tout près de 6%.

«Comme pour l’ensemble de la planète, 2020 restera une année historique à Rougemont. Tout comme vous, nous avons été frappés par la pandémie de COVID-19 et nous avons dû nous adapter à une situation sans précédent», a souligné d’emblée le maire Michel Arseneault, précisant que «la pandémie mondiale ne nous a pas dispensés de la responsabilité de produire un budget pour la prochaine année.»

En vertu d’un nouveau rôle d’évaluation foncière, la valeur des propriétés rougemontoises a augmenté de 23,7% en moyenne, ayant pour effet de gonfler la charge fiscale des citoyens. «Plusieurs scénarios ont été étudiés afin

d’amoindrir l’impact de l’augmentation des évaluations foncières, le conseil ayant finalement choisi d’abolir la taxe allouée aux projets spéciaux pour cette année», précise le maire.

Cette taxe, facturée à hauteur de 0,045$ par tranche de 100$ d’évaluation foncière, représente une hausse de 115$ pour une résidence ayant vu passer sa valeur foncière de 225 000$ à 256 000$ en vertu du nouveau rôle. En étant retranchée du compte de taxes des citoyens, la taxe allouée aux projets spéciaux absorbe 80% de l’augmentation fiscale issue de la nouvelle évaluation foncière, fait valoir le maire.

Néanmoins, le compte de taxes des Rougemontois augmentera tout de même de 3,36%, hausse à laquelle s’ajoute une majoration des tarifs pour le recyclage et la mise en opération des écocentres qui porteront à 5,98% l’augmentation totale de la charge fiscale des contribuables. Car si la collecte des matières résiduelles et des matières organiques n’augmentent que de 1%, le coût de la collecte du recyclage, lui, fait un bon de 55%. À elles trois, ces collectes représentent un montant de 235.59$ sur le compte de taxes rougemontois, auquel il faut aussi ajouter un montant de 25$ par porte pour les écocentres de la MRC et de 97,50$ pour la vidange des fosses septiques.

Autres taux

Comme pour le secteur résidentiel, le taux de taxation pour les immeubles comprenant six logements et plus est maintenu à 0,4591$ par 100$ d’évaluation.

Le nouveau rôle d’évaluation foncière ayant parallèlement fait grimper la valeur des propriétés agricoles de 62,87%, le conseil municipal a résolu de diminuer de 20% (pour atteindre 0.3673$/100$) le taux de taxation agricole afin de limiter l’impact fiscal de cette hausse.

Les propriétés commerciales et industrielles seront taxées à un taux respectif de 0.8863 $ et de 1.0324 $ du 100$ de valeur foncière, une augmentation de 2% dans les deux cas.

Les taxes de règlement d’emprunt pour le Centre des loisirs et les rues Petite-Caroline, Grande-Caroline et Principale ont été revues à la baisse de 20% chacune, pour totaliser une charge fiscale totale de 0,0287$ par 100$ de valeur foncière, à quoi il faut aussi ajouter la taxe de 3$ par 100$ d’évaluation pour la réfection de la Petite-Caroline et Principale.

Budget de 3,99 millions

En raison du nouveau rôle d’évaluation, la valeur des propriétés de Rougemont passe de 344 344 100$ en 2020 à 430 523 400$ en 2021. Les taxes foncières y étant associées, qui totaliseront 2 264 265 $ l’an prochain, comptent pour 56,7% des revenus de la municipalité, qui a adopté un budget équilibré de 3 992 611$ pour 2021, en hausse de 6,25%.

De ce montant, le quart des dépenses sera alloué au poste budgétaire de l’eau et des égouts.

L’administration générale, la sécurité publique de même que le secteur des loisirs et de la culture représentent chacun de 12 à 16% des dépenses.

Les quotes-parts versées par la municipalité seront aussi plus généreuses en 2021, grimpant de 15% à la Régie intermunicipale d’assainissement des eaux usées de Rougemont et de Saint-Césaire, de 3,5% à la Sûreté du Québec et de 47% à la MRC de Rouville. À elles trois, ces contributions totaliseront 1,41 million de dollars en 2021, soit 35% du budget total.

Le conseil municipal a également adopté lundi son plan triennal d’immobilisations, représentant 4 291 000$ de dépenses entre 2021 et 2023. Il comprend la mise en place d’un plan d’urgence, la finalisation des travaux et la mise en fonction du nouveau puits, la mise à niveau des sites de prélèvement d’eau potable, le pavage de plusieurs rues, l’asphaltage du stationnement du centre des loisirs, le remplacement de la conduite d’eau potable sur le rang de la Montagne, l’agrandissement de la réserve d’eau potable à l’usine de filtration municipale de même que la reconstruction du puits Vanais II.