Le président du Club Optimiste de Granby, Daniel Trépannier agira comme mentor pour la relance du Club Optimiste de Bromont. Il est ici en compagnie de l’initiatrice du projet, Ilze Epners.

Le Club Optimiste en voie de renaître

Depuis quelques semaines, Ilze Epners multiplie les démarches pour relancer un Club Optimiste à Bromont. Les efforts pour mener à bon port ce projet qui lui tient particulièrement à cœur semblent porter leurs fruits. Jusqu’ici, une quinzaine de personnes ont démontré de l’intérêt. Si tout se déroule comme prévu, l’organisation commencera ses activités d’ici le début de septembre.

Ilze Epners a vécu à Bromont durant près de 30 ans. Retraitée de l’enseignement, elle y voit un terreau fertile pour les activités proposées à travers le vaste réseau des Clubs Optimistes.

« Bromont est une municipalité dynamique. Il y a déjà eu un Club Optimiste durant plus de 25 ans là-bas. Malheureusement, il n’y en a plus depuis une quinzaine d’années. Les clubs sont très actifs dans la région, notamment à Granby. C’était incontournable que ça puisse revivre ici. Ça apporte tellement aux familles et à la communauté. Alors, j’ai décidé de m’impliquer », a indiqué celle qui fut l’une des fondatrices du Club de Cowansville.

Pour relancer l’organisation à Bromont, un minimum de 15 membres est nécessaire. Mme Epners et ses complices ont réussi à recruter 13 personnes. « On est très près du but. Et je ne suis pas le genre à baisser les bras, alors je sais qu’on va y arriver. [...] L’idéal serait d’avoir 25 à 30 membres. Ça permettrait de se diviser plus facilement les tâches », a-t-elle fait valoir.

Par et pour les gens d’ici
D’ailleurs, Mme Epners peut compter sur le président du Club Optimiste de Granby, Daniel Trépannier, pour l’aider à atteindre son objectif. « Le Club de Granby compte près de 100 membres. C’est exceptionnel. M. Trépannier parrainera celui de Bromont. Il agira en quelque sorte à titre de mentor », a-t-elle expliqué.

« Pour n’importe quel nouvel arrivant, participer aux activités du Club est une excellente façon de s’intégrer dans la communauté », a mentionné Mme Epners.

Mis à part les activités de réseautage, le Club Optimiste est principalement axé vers les jeunes. « C’est tellement stimulant de voir les jeunes s’épanouir et de pouvoir y contribuer. Comme dans tous les autres Clubs Optimistes, ce sera une priorité à Bromont », a fait valoir l’initiatrice du projet de relance.

Outre les bourses d’études, plusieurs programmes sont dans les cartons. Pour les jeunes du primaire, notons des concours d’écriture puis des ateliers sur l’« art de s’exprimer ». En ce qui concerne les élèves du secondaire, les membres de l’éventuel club chapeauteraient entre autres des concours d’essais littéraires puis des activités sur l’« art oratoire ».

La prochaine réunion d’information sur le Club Optimiste de Bromont se tiendra le 21 août à 18 h à l’église Saint-François-Xavier, rue Shefford.