Le serveur de Sherbrooke mis en cause aurait offert du tartare de saumon au lieu du tartare de boeuf à M. Canuel, qui souffre d'une allergie sévère au saumon et aux fruits de mer.

Le client allergique à Sherbrooke aurait eu d'autres épisodes ailleurs

Le client qui s'est plaint contre un serveur de Sherbrooke pour avoir souffert d'une réaction allergique grave pourrait avoir eu d'autres épisodes semblables au Québec et en France.
Cela fait du moins partie des hypothèses explorées par la police de Sherbrooke, selon les informations de Cogeco. Martin Carrier, de la police de Sherbrooke, a confirmé que cela faisait partie de l'enquête, sans fournir plus de détails.
Selon les sources de Cogeco, Simon-Pierre Canuel avait tenté chaque fois d'obtenir une compensation financière des établissements.
Le serveur de Sherbrooke mis en cause aurait offert du tartare de saumon au lieu du tartare de boeuf à M. Canuel, qui souffre d'une allergie sévère au saumon et aux fruits de mer.
L'homme a ensuite subi une réaction allergique grave, au point où il a été hospitalisé pendant plusieurs semaines, sombrant même dans le coma.
La Direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP) n'a pas voulu se prononcer sur les accusations qui pourraient être déposées contre le serveur, et «il n'y a aucune échéance», a prévenu le porte-parole René Verret.
Me Verret n'a pas voulu commenter les nouvelles informations sur les présumés autres épisodes de Simon-Pierre Canuel.
- Avec la collaboration de Cogeco Nouvelles