Le maire de Waterloo, Pascal Russell.

Le CIUSSS inspecte à nouveau le CHSLD Horace-Boivin

Alors que le combat pour éviter la fermeture du CHSLD Horace-Boivin se poursuit, l'établissement vient d'être inspecté pour une deuxième fois en un mois, a appris La Voix de l'Est. Selon le maire de Waterloo, Pascal Russell, il s'agit d'une preuve supplémentaire que le dossier est loin d'être clos.
« Le ministre [de la Santé] Gaétan Barrette a pris les guides dans le dossier. Et malheureusement, on ne lui avait pas donné les bonnes informations à propos de l'établissement et de son aménagement. On a rétabli les faits et c'est normal que M. Barrette veuille valider ces renseignements pour évaluer les options adéquatement avant de prendre une décision », a indiqué Pascal Russell.
Rappelons que le maire de Waterloo­ a rencontré le ministre de la Santé le 19 septembre dans ses bureaux de Québec. Pour l'oc­casion, il était accompagné de Marcel Brien et d'Alain Lafond, respectivement résident et préposé aux bénéficiaires au centre d'hébergement, ainsi que d'Annie Gaudreau­, instigatrice d'une pétition comptant plus de 5000 signataires­ (papier et électronique). 
« On était vraiment prêts. On avait la pétition, des résolutions de plusieurs municipalités et des lettres d'appui. Et on maîtrisait très bien notre dossier. [...] Je ne voudrais pas être la personne qui a falsifié des documents ou donné de mauvaises informations au ministre. C'est un manque de professionnalisme­ qui n'a pas sa place. »
Inspections
Julie White, l'attachée de presse du ministre de la Santé Gaétan Barrette, avait confirmé à La Voix de l'Est qu'une « inspection périodique » du centre d'hébergement avait été faite par des représentants du ministère de la Santé le 22 août. Pourquoi alors faire à nouveau le travail un mois plus tard ? 
« La visite du 22 [août] a été faite par une firme d'experts-conseils à la demande du MSSS [ministère de la Santé et des Services sociaux]. L'objectif était de poser un diagnostic sur la vétusté fonctionnelle du bâtiment. La visite du CIUSSS de l'Estrie - CHUS d'hier [lundi] était à l'effet de planifier les travaux dans le cadre du Programme annuel de maintien des actifs, et ce, pour assurer la sécurité des usagers tant qu'il y aura des résidents dans ce bâtiment, ce qui ne présume aucunement de la décision du MSSS dans ce dossier », a indiqué par courriel Geneviève Lemay, porte-parole du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie. 
Intentions cachées ? 
Le ministre de la Santé tranchera à propos de l'avenir du centre d'hébergement Horace-Boivin d'ici décembre, a récemment dévoilé La Voix de l'Est. En fait, le dossier est lié au projet de CHSLD à Granby. À l'origine, celui-ci consistait à transférer 64 lits du Centre Leclerc, sis à même l'hôpital. On parlait donc d'un ajout total de 32 places. Or, ce nouvel immeuble ne répondait pas à l'ensemble des besoins de la région. Selon le CIUSSS de l'Estrie, le projet bonifié à 198 lits comblerait cette lacune. La construction du centre d'hébergement devrait se concrétiser d'ici 2019.
L'accroissement du nombre de lits de l'établissement entraînerait toutefois la fermeture du centre d'hébergement Horace-Boivin de Waterloo (qui compte 41 lits), jugé trop vétuste pour une remise à niveau. Les résidents seraient redirigés en partie vers le CHSLD Santé Courville, situé juste en face, qui dispose désormais de 44 lits « en partenariat » avec le réseau public. La priorité sera donnée aux gens originaires de Waterloo­. Les autres seraient transférés à Granby.
En regardant le portrait d'ensemble, le maire de Waterloo émet l'hypothèse selon laquelle un haut dirigeant dans ce dossier « avait un agenda caché ». « Je crois que la mission était de fermer [le CHSLD Horace-Boivin] et d'augmenter au maximum le nombre de places à Granby. Si on regarde les dates et les faits, c'est très plausible. Mais notre réaction rapide à mobiliser les gens pour dénoncer la situation a changé la donne. »
Faits saillants de la saga du CHLSLD Horace-Boivin
Voici les principales dates de publication d'articles dans La Voix de l'Est : 
• 19 janvier : annonce par le ministre de la Santé de la construction d'un CHSLD de 96 lits à Granby. 
• 26 mars : annonce par la direction du CHSLD Santé Courville de la fermeture de 31 lits dans l'aile privée de l'établissement. S'en est suivie une levée de boucliers par des proches de résidents de l'endroit. 
• 3 juin : dénouement de l'impasse à Santé Courville grâce à une entente de cinq ans avec Québec. 
• 16 juin : dévoilement par le journal du projet bonifié à Granby (96 lits à 198) qui entraînerait la fermeture du centre d'hébergement- Horace-Boivin.