Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS «ne ferme pas la porte» à participer à un comité avec des employés du Centre Providence et la Ville de Granby pour solutionner la problématique de stationnement, mais il souhaite d’abord étudier à nouveau la situation.
Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS «ne ferme pas la porte» à participer à un comité avec des employés du Centre Providence et la Ville de Granby pour solutionner la problématique de stationnement, mais il souhaite d’abord étudier à nouveau la situation.

Le CIUSSS de l’Estrie veut analyser la situation du Centre Providence

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS «ne ferme pas la porte» à participer à un comité avec des employés du Centre Providence et la Ville de Granby pour résoudre la problématique de stationnement, mais il souhaite d’abord étudier à nouveau la situation.

«Avant de nous engager dans un comité mixte avec la Ville de Granby, nous reprendrons l’analyse des besoins actuels et de la disponibilité des places de stationnement sur nos terrains», a laissé savoir vendredi par courriel le conseiller en communications, Félix Massé.

Jeudi, les employés du Centre Providence ont réalisé une démonstration mathématique. Ils ont tous garé leur voiture dans les espaces qui leur sont réservés par le CIUSSS de l’Estrie-CHUS pour prouver qu’ils ne sont pas suffisants.

La question du stationnement est devenue un irritant majeur pour les quelque 100 employés qui doivent se partager 53 places, alors que la Ville de Granby a récemment mis en place de nouvelles interdictions de stationnement dans les rues bordant le centre. Les élus ont aussi été saisis de la problématique la semaine dernière avec le dépôt d’une pétition.

L’utilisation de la voiture est requise pour plusieurs dans le cadre de leurs fonctions, alors qu’ils assurent des soins à domicile et effectuent plusieurs allers-retours au cours d’une journée.

«Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS est au fait et sensible aux revendications des travailleurs du Centre Providence qui ont aussi été rapportées au conseil d’administration hier [jeudi] par des représentants syndicaux», assure Félix Massé.

Selon lui, une démarche sera en outre entamée afin de bien mesurer «l’impact des besoins de la future Maison des aînés», qui sera construite sur le terrain voisin du Centre Providence.

«Nous poursuivrons également les discussions avec nos employés en assurant le lien avec nos partenaires syndicaux», souligne le conseiller en communications.

Impatience

Les employés, qui ne peuvent plus garer leur voiture dans les rues voisines du Centre Providence, souhaitent cependant que le dossier bouge rapidement.

«Je ne veux pas que ça reste lettre morte. L’hiver s’en vient. Ça va être pénible. On va faire quoi s’ils [les travaux publics] déneigent la rue Savage, par exemple, et mettent les petites affiches de stationnement interdit dans les bancs de neige», a lancé jeudi Danny Lamoureux, psychoéducateur au centre.