Les autorités municipales ont recommandé aux résidants du secteur du chemin Paramount à Bolton-Ouest de quitter leur maison puisque le chemin n’est plus praticable. Peu de résidants ont toutefois obtempéré.

Le chemin Paramount devenu impraticable à Bolton-Ouest

Les fortes pluies des derniers jours ont rendu le chemin Paramount à Bolton-Ouest presque impraticable. L’état du chemin est tel que les autorités municipales ont conseillé jeudi aux occupants de la soixantaine de résidences du secteur de quitter leur domicile puisque les véhicules d’urgence ne peuvent intervenir en cas de problème.

L’avis touche les résidants des rues Paramount, au nord de Glenview, de la Tour, des Hauteurs, des Appalaches, Gauvin, Laporte, Crow Hill, du Vallon et Dumouchel et tout le secteur du mont Gauvin à Saint-Étienne-de-Bolton.

Malgré l’avertissement, peu de gens ont quitté leur résidence. Près d’une quarantaine de maisons étaient encore occupées vendredi soir, a indiqué en entrevue le maire Jacques Drolet.

« Les gens font ce qu’ils veulent. Mais on ne peut pas garantir qu’ils seront capables demain (samedi) de sortir avec leur véhicule. Ils risquent de rester pris dans le chemin. Même ceux qui ont des véhicules 4 X 4 risquent de rester pris. C’est dangereux de rester », avertit M. Drolet.

Il souligne que les camions d’incendie, les ambulances et les automobiles de la Sûreté du Québec sont incapables de se rendre dans le secteur.

Une série de facteurs fait que le chemin se retrouve dans cet état, explique M. Drolet. Les périodes successives de gel et de dégel durant l’hiver ont eu pour effet d’emprisonner de l’eau sous le chemin. Les précipitations cette semaine ont ensuite transformé la terre en boue.

Les employés des travaux publics de la municipalité ont tenté d’effectuer des réparations en excavant la surface pour installer des grilles afin de retenir le gravier. Une mauvaise surprise les attendait, raconte M. Drolet. « L’eau sortait de partout. C’était comme des irruptions de boue. C’était incroyable de voir ça. On ne pouvait rien faire. »

Depuis qu’il s’est installé dans la municipalité, il y a 30 ans, M. Drolet dit n’avoir jamais vu le chemin dans un tel état.

« Chaque printemps, après la période de dégel, on doit faire des travaux pour remettre le chemin en bon état. On répare les trous, les sillons, les crevasses. On nivelle tout. Mais cette année, c’est pire que jamais. On va devoir le reconstruire au complet. »

Emprunt de 1 à 1,5 M $

La municipalité a soumis un projet de réfection complète du chemin Paramount en 2017 au ministère des Transports dans le but d’obtenir une subvention. Il fait encore l’objet d’analyse par les fonctionnaires, a dit M. Drolet. Les travaux devaient être effectués l’an prochain, mais ils devront être devancés à cette année, a-t-il indiqué.

« On va devoir emprunter pour payer. Entre 1 et 1,5 million, selon notre ingénieur. Et on ne pourra pas avoir de subvention, car on va faire les travaux avant de savoir si on a la subvention. On n’a pas le choix; on ne peut pas laisser le chemin dans cet état. »

La fondation du chemin date de plusieurs décennies, a dit le maire. Elle ne respecte pas les normes d’aménagement d’aujourd’hui, a-t-il dit. « Dans ce temps-là, on mettait toutes sortes de types de terre, des souches d’arbres, tout ce qu’on pouvait trouver. C’est pour ça que ça va coûter cher parce que tout doit être refait. »

M. Drolet espère que le MTQ tiendra compte des circonstances exceptionnelles de la situation et accordera quand même une subvention à la municipalité pour reconstruire le chemin Paramount.