«C’est une déception, mais ce n’est que partie remise», dit le directeur général du Cégep de Granby, Yvan O’Connor.

Le Cégep de Granby essuie un refus

Le chantier du futur gymnase sur pilotis du Cégep de Granby, un projet de 8,5 M $, ne démarrera pas de sitôt.

Québec a refusé la première demande de subvention de l’établissement de la rue Saint-Jacques, indique le directeur général Yvan O’Connor.

« On nous a dit qu’elle dépassait largement l’enveloppe disponible, dit M. O’Connor. C’est une déception, mais ce n’est que partie remise. On pense que le [nouveau] gymnase est nécessaire pour l’essor du cégep. »

Enthousiasme

Une autre requête a été déposée en vertu du Programme de soutien aux institutions sportives et récréatives du ministère de l’Éducation. L’élection d’un nouveau gouvernement permet aussi à M. O’Connor d’espérer un revirement de situation.

« Nous sommes enthousiastes à l’idée de travailler avec les nouveaux ministres locaux, dont Isabelle Charest, qui est ministre déléguée à l’Éducation », dit le dg.

Yvan O’Connor rappelle qu’il s’agit d’un dossier prioritaire puisque le cégep manque de plateaux sportifs et que l’impact de l’exercice sur la réussite scolaire n’est plus à démontrer.

La future construction, qui doit être érigée au-dessus du stationnement de la rue Saint-Jacques, permettra aussi, par ses dimensions, d’accueillir des événements d’envergure.

Reconnaissance

Autres dossiers prioritaires, le Cégep de Granby souhaite obtenir une reconnaissance officielle de l’École nationale de la chanson, qui permettrait d’en faciliter le financement, et entamer la phase deux du projet d’Institut technologique.

Avec la fin du chantier de l’église Notre-Dame, prévu pour janvier prochain, le cégep souhaite bâtir un édifice attenant afin de rapatrier les programmes de Services aux entreprises et de Technologie de l’électronique industrielle, présentement dispensés à l’extérieur du campus.