Le candidat du Bloc milite pour un changement de nom dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot

Le candidat du Bloc québécois dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, déplore l’ajournement hâtif des travaux du Sénat canadien, qui a pour conséquence de rendre «caduque» l’entrée en vigueur du projet de loi C-402 proposant de renommer plusieurs circonscriptions, dont celle qu’il aspire à représenter à la Chambre des communes.

Celui-ci avait été adopté par les parlementaires en mai 2018 afin que les nouveaux noms s’appliquent à l’élection fédérale de cet automne. 

Or, pour entrer en vigueur, un projet de loi doit obtenir l’aval du Sénat, ce qui ne sera pas possible puisque ses travaux sont suspendus jusqu’à la rentrée. Le changement de nom de la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot pour Saint-Hyacinthe-Acton avait été proposé par la députée sortante, la néodémocrate Brigitte Sansoucy, dans l’optique d’augmenter le sentiment d’appartenance des citoyens. 

S’il est élu en octobre, M. Savard-Tremblay compte relancer le projet. Il dénonce aussi le fait que «le dernier mot sur chaque décision prise par les élus appartient aux membres de la chambre rouge».