Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le directeur du Service de police de Granby, Bruno Grondin, et le porte-parole Guy Rousseau ont effectué un bilan policier en lien avec la pandémie de COVID-19, vendredi.
Le directeur du Service de police de Granby, Bruno Grondin, et le porte-parole Guy Rousseau ont effectué un bilan policier en lien avec la pandémie de COVID-19, vendredi.

«Le but, c’est qu’on passe tous un beau Noël»

Billie-Anne Leduc
Billie-Anne Leduc
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Avec cette année 2020 bien particulière qui tire à sa fin, le Service de police de la Ville de Granby a tenu à remercier la population de Granby pour sa collaboration au cours des derniers mois. «On veut dire aux citoyens qu’on est près d’eux, qu’on pense à eux. Ça a été une année difficile pour tout le monde, pour les policiers aussi», a indiqué Guy Rousseau.

C’est sur ces mots d’encouragement que le porte-parole du Service de police de Granby a amorcé vendredi le bilan des activités policières en lien avec la pandémie de COVID-19.

Depuis le 12 mars dernier, le Service de police a répondu à 691 appels et à 689 dénonciations effectuées en ligne. Les policiers ont aussi émis 38 constats en lien avec les mesures sanitaires, dont quelques-uns pour des rassemblements et des «partys» dans des résidences privées.

Depuis les nouveaux décrets de la semaine dernière, un seul constat a été émis pour un tel rassemblement. De plus, les policiers ont effectué la visite de 80 commerces afin de les sensibiliser aux nouvelles règles en vigueur et de s’assurer qu’elles soient bien suivies. La plupart des commerces les respectent, de même que les consommateurs, indique Bruno Grondin, directeur du Service de police de Granby.

La plupart des appels et des dénonciations sur le web étaient des questionnements de la part des citoyens ou des employés, qui visaient à éclaircir certaines informations, par exemple pour le port du masque en milieu de travail.

«Les règles évoluent et pour certains ça peut paraître incohérent, souligne Guy Rousseau. Mais si on prend le temps de suivre, de s’informer et d’écouter les points de presse, ça devient plus cohérent. Les règles se précisent dans le temps, c’est normal. On répond aux questions au jour le jour.»

«On aura beaucoup de policiers sur le terrain, pour les règles de la Santé publique, mais aussi en prévention de crime comme le vol ou la fraude», a indiqué le chef du Service de police de Granby, Bruno Grondin en référence à la période du temps des Fêtes.

«On va être très présents»

Le Service de police rappelle que la présence de policiers sur le terrain sera accrue les 24 et 25 décembre ainsi que pour le Nouvel An afin de bien faire respecter les mesures, notamment l’interdiction de rassemblements dans des lieux privés et publics, comme les parcs et les stationnements.

«Le but des policiers, ce n’est pas d’émettre le plus de constats possible, précise Guy Rousseau. Du tout. Le but, c’est qu’on passe tous un beau Noël, et qu’on puisse retrouver un semblant de vie normale l’an prochain. Si quelqu’un a l’intention de respecter les consignes chez lui, qu’il ne s’attende pas à ce qu’un policier cogne à sa porte. Mais si une personne a l’intention de contourner les consignes, oui, c’est possible que les agents cognent à sa porte et émettent un constat. En général, je pense que les personnes vont bien respecter les règles.»

M. Grondin partage cet optimisme, notamment en regard du respect de la fermeture des commerces le 26 décembre, jour où se tient normalement le Boxing Day.

«Les commerces sont au courant des règles, on n’a pas de craintes en ce sens-là. On aura beaucoup de policiers sur le terrain, pour les règles de la Santé publique, mais aussi en prévention de crime comme le vol ou la fraude. Je peux confirmer qu’on va être très présents.»

Du positif en 2020

De plus en plus, le Service de police de Granby souhaite se rapprocher des citoyens et être à leur écoute. Plusieurs activités ont eu lieu en ce sens dernièrement, par exemple, la collecte de sang qui a attiré 300 donneurs, du 2 au 4 décembre dernier.

Que ce soit l’accompagnement d’équipes en techniques policières, ou des activités de récompenses remises aux usagers de la route, plusieurs projets ont été mis sur pied par le service de police afin de remercier des citoyens pour leur bonne conduite.

Cette semaine, les policiers ont ainsi remis 35 cadeaux à des jeunes de la Maison des familles et 500 livres de denrées alimentaires recueillies par les policiers et les employés civils à SOS Dépannage. Des cartes de voeux personnalisés, fabriqués par des élèves de la région, seront également distribuées dans des résidences pour aînés le jour de Noël.

«La police, c’est pas juste rappeler les mauvais coups. C’est aussi souligner les bonnes actions, et le positif dans la communauté», laisse tomber Guy Rousseau.