Marie-Noëlle Paquette, adjointe administrative aux cimetières catholiques de Granby, la directrice générale Élyse Champagne, le marguillier Pierre Bélanger, le député libéral de Shefford Pierre Breton, le conseiller municipal Stéphane Giard et le président de la fabrique de la paroisse Notre-Dame, Alain Lecavalier, ont participé à l'inauguration du nouveau «boisé de vie».

Le « boisé de vie » inauguré

Le cimetière catholique Monseigneur Pelletier de Granby est officiellement devenu le premier au Québec à enterrer des urnes biologiques avec semences qui se transformeront en arbres. Spécialement réservé à cet effet, son nouveau « boisé de vie » a été inauguré samedi matin.
Distribuées par l'entreprise Arbre de vie Québec, les urnes biologiques sont fabriquées en Espagne à partir de trois produits végétaux.
« Le but premier était d'offrir une nouvelle option à la population, mais aussi d'assurer la pérennité du cimetière. Parce qu'on ne s'en cache pas, ce n'est pas toujours facile de joindre les deux bouts financièrement », a souligné la directrice des cimetières catholiques de Granby, Élyse Champagne. 
L'intérêt est bien présent au sein de la population. Le cimetière reçoit quotidiennement des appels à ce sujet et trois terrains ont déjà trouvé preneurs. 
Une première urne biologique a d'ailleurs été enterrée jeudi dernier. « C'est un moment que je n'oublierai pas. Voir la famille, et le grand-papa expliquer à ses petits enfants que ce sapin-là allait pousser, mais que grand-maman allait collaborer à ça, c'était vraiment très touchant », a raconté Mme Champagne. 
Le « boisé de vie » demeure en chantier. On prévoit notamment y construire un pavillon propice à la tenue de célébrations. 
Produits végétaux
Distribuées par l'entreprise Arbre de vie Québec, les urnes biologiques sont fabriquées en Espagne à partir de trois produits végétaux : de la cellulose, de la tourbe compactée et de la fibre de noix de coco. Plus d'une vingtaine de variétés d'arbres sont offertes.
Les urnes se détaillent à près de 300 $ l'unité, coût auquel il faut ajouter l'achat d'un lot au cimetière.