Le candidat bloquiste récolte actuellement 35,9 % des intentions de vote. Simon-Pierre Savard-Tremblay profite pour l’instant d’une avance de 5 points sur son rival le plus proche, le libéral René Vincelette (30,9 %).

Le Bloc en tête dans Saint-Hyacinthe-Bagot

Après avoir été élue dans Saint-Hyacinthe-Bagot avec une faible majorité (548 voix) en 2015, la néo-démocrate Brigitte Sansoucy se retrouve actuellement en quatrième position dans les intentions de vote (10,6 %). Les électeurs de la circonscription fédérale semblent se rallier derrière Simon-Pierre Savard-Tremblay du Bloc québécois, selon les données d’une nouvelle enquête de la firme Recherche Mainstreet réalisée pour Groupe Capitales Médias.

Le candidat bloquiste récolte actuellement 35,9 % des intentions de vote dans son comté. Simon-Pierre Savard-Tremblay profite d’une avance de 5 points sur son rival plus proche, le libéral René Vincelette (30,9 %).

Luc Fortin, président de Mainstreet Québec, indique que le profil sociodémographique du Québec est favorable au Bloc québécois.

« Le Bloc a le vent dans les voiles présentement. Si la tendance se maintient, il y a de fortes chances que la circonscription bascule dans le camp d’Yves-François Blanchet », a-t-il avancé.

Hommes et femmes

Si Simon-Pierre Savard-Tremblay a davantage la cote auprès des femmes (42,2 %), les hommes privilégient un vote libéral (34,1 %).

« Les libéraux sont en avance chez les hommes, mais pas de beaucoup. Le vote est éclaté chez les hommes », a relevé Luc Fortin.

Le Bloc québécois semble aussi bien performer dans la tranche d’âge des personnes âgées de 50 ans à 64 ans (45,9 %). Cela avantage le parti puisque, rappelle Luc Fortin, ce groupe d’âge est le plus discipliné à aller voter.

Les libéraux sont loin derrière avec 26 % des intentions de vote pour cette même tranche d’âge.

Quant au Parti conservateur, celui-ci est troisième dans les intentions de vote (15,8 %), Luc Fortin observe que ce parti aura une sérieuse pente à remonter pour rejoindre les bloquistes et les libéraux.

Rien n’est joué

Luc Fortin précise que rien n’est joué encore. Le débat en français jeudi et les deux semaines restantes de la campagne électorale fédérale auront certainement un impact, dit-il.

Surtout que le pourcentage d’indécis est particulièrement élevé dans la circonscription (19 %), alors que la moyenne nationale se situe plutôt autour de 10 %.

Entre la réalisation de ce sondage et aujourd’hui, le Bloc a d’ailleurs encore progressé dans les intentions de vote au Québec, a souligné Luc Fortin.

Le 2 octobre 2019, Mainstreet a sondé un échantillon aléatoire de 412 personnes âgées de 18 ans ou plus et vivant dans la circonscription de Saint-Hyacinthe-Bagot. Le sondage a été réalisé à partir d’appels faits par réponse vocale interactive. Les réponses ont été pondérées statistiquement en utilisant les renseignements démographiques recueillis dans le cadre du recensement de 2016. La marge d’erreur du sondage est de 4,83 %, à un niveau de confiance de 95 %. Les marges d’erreur augmentent pour chaque sous-ensemble.

AbonnezvousBarometre