Pour avoir du plaisir et ne pas avoir de regret, mieux vaut respecter ses limites.

Le b.a.-ba du party de Noël

La date est fixée, les vêtements sont choisis. Aussi incontournable que la neige en hiver, le party de Noël revient chaque année... pour le meilleur et pour le pire. Petit rappel de ce qu’il faut faire — et éviter — pour une soirée réussie.

Spécialiste dans l’organisation d’événements, Frédéric Laflamme en connaît un bout sur les partys de Noël. Pour que la fête soit un succès, le président de l’Agence Lion ne jure que par un mot : animation. « Le premier ingrédient, c’est un bon animateur que les gens apprécient, qu’ils écoutent et qui les fait participer. »

Qu’il s’agisse d’un grand groupe ou d’un petit, l’animation et le jeu sont généralement synonymes de plaisir. « La formule de jeu par table est toujours gagnante. Ainsi, on s’assure que les gens ne sont pas juste assis à manger. »

Les thématiques qui incitent les gens à se costumer ont aussi du succès, constate-t-il. 

Il importe également d’organiser la fête selon le profil du groupe, tout en veillant à proposer des activités variées. On peut bien sûr offrir une piste de danse, explique M. Laflamme, mais aussi une table de casino ou de ping-pong à ceux qui n’ont pas le pied dansant. Une bonne façon de ne pas laisser des invités bayer aux corneilles, tandis que les autres s’éclatent sur Night Fever.

La suite dans l'édition de samedi