Rappelons que l’édifice, bâti en 1978, présentait de sérieux problèmes de structure, ce qui a mené à sa fermeture définitive à l’été 2017 sur ordre de la Commission de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail. Le conseil municipal avait donc résolu, en novembre de la même année, de le démolir.

L’Aréna Guy-Nadeau en voie d’être démoli

Une page d’histoire est en voie de se tourner à Saint-Césaire, avec la démolition de l’aréna Guy-Nadeau qui a débuté lundi

Les travaux, réalisés par la firme Groupe 132 de Pierreville, qui a remporté l’appel d’offres avec une soumission de 246 420 $ plus taxes, devraient prendre environ un mois, a indiqué le maire Guy Benjamin. 

«C’est un peu triste de voir ça. En tant qu’élu, j’aime mieux bâtir des choses que les démolir, a-t-il confié. Mais c’est un passage obligé.» 

Rappelons que l’édifice, bâti en 1978, présentait de sérieux problèmes de structure, ce qui a mené à sa fermeture définitive à l’été 2017 sur ordre de la Commission de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail. 

Le conseil municipal avait donc résolu, en novembre de la même année, de le démolir. Les travaux étaient initialement prévus à la mi-juin, mais avaient finalement été reportés. 

Par ailleurs, Saint-Césaire attend toujours l’ouverture de l’appel de projets d’un programme fédéral-provincial qui permettrait de financer la construction d’un nouvel aréna à ce même emplacement. 

Entre temps, le comité de relance de l’aréna, composé de citoyens et de gens d’affaires de la région, a réussi à amasser plus d’un million de dollars pour le futur projet.