Dans quelques jours, nous dirons au revoir à 2017. En voici les faits saillants, de A à Z. Aujourd’hui, de A à G.

L'année 2017 de A à Z

Dans quelques jours, nous dirons au revoir à 2017. À l’instar des années qui l’ont précédée, celle-ci a été riche en événements et en rebondissements. En voici les faits saillants, de A à Z. Aujourd’hui, de A à G.
Près d’une soixantaine de personnes ont assisté à la rencontre des maires de la MRC de Rouville, le 3 août, afin de réclamer l’appui moral des élus de la région pour un nouvel aréna à St-Césaire.

A pour Aréna

Arrivé à la toute fin de sa vie utile, l’aréna Guy-Nadeau de Saint-Césaire est fermé précipitamment par la municipalité le 13 juillet, à la suite d’une inspection de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST). Quelques jours plus tard, le conseil rend la fermeture permanente, ce qui suscite l’émoi dans Rouville.

Rapidement, la population se mobilise : près d’une soixantaine de personnes assistent à la rencontre des maires de la MRC de Rouville, le 3 août, afin de réclamer l’appui moral des élus de la région pour un nouvel aréna. Plus de 200 citoyens se présentent la semaine suivante à la séance du conseil de Saint-Césaire, où le maire Guy Benjamin s’engage à étudier les options qui permettraient la construction d’une nouvelle infrastructure. La capacité des citoyens à se payer un aréna demeurera toutefois sa priorité, a-t-il fait savoir.

Frédérick Gaudreau

B pour But

En mai, le Bromontois Frédérick Gaudreau est rappelé par les Predators de Nashville. À ses premiers coups de patin dans la Ligue nationale de hockey, il prend part aux demi-finales de la Coupe Stanley, puis aux finales, où il marque ses premiers buts et se fait remarquer. Sa ville natale se rallie derrière lui, le drapeau de sa nouvelle équipe flottant même au-dessus de l’hôtel de ville de Bromont, pendant que le curé Réal Lanoie réserve une place toute spéciale à une réplique du chandail de l’attaquant dans l’église Saint-François-Xavier.

S’il n’a pas pu soulever la fameuse coupe, Frédérick Gaudreau a tout de même signé un contrat de trois ans avec les Predators au terme des séries. Il avait toutefois été retourné dans la ligue américaine, où il évolue au sein des Admirals de Milwaukee. Cela ne l’a pas empêché de disputer près d’une dizaine de matchs avec les Preds depuis le début de la saison.

En janvier, la découverte des corps torturés de Yoshi et de Tonka, un labernois croisé husky de deux ans et un bullmastiff croisé labernois de trois ans, dans un fossé de Saint-Valérien-de-Milton, avait choqué la population.

C pour Cruauté animale

Plusieurs cas de cruauté animale ont suscité l’indignation dans la région, cette année. En janvier, la découverte des corps torturés de Yoshi et de Tonka, un labernois croisé husky de deux ans et un bullmastiff croisé labernois de trois ans, dans un fossé de Saint-Valérien-de-Milton, frappe l’imaginaire. Quelques jours plus tard à peine, une tentative infructueuse d’enlèvement de chien a lieu dans le même secteur.

Puis, en mai, un chien de race boxer ayant subi des sévices corporels est sauvé in extremis après avoir été retrouvé enseveli sur une terre agricole à Saint-Paul-d’Abbotsford. L’animal, baptisé Sugar Ray par la SPCA, rendra son dernier souffle peu de temps après. Un homme dans la quarantaine se livrera par la suite aux enquêteurs de la Sûreté du Québec relativement à ce geste odieux. En juillet, un autre chien est retrouvé mort après avoir été vraisemblablement atteint par une balle, à Saint-Pie.

L'ancien maire de Saint-Armand, Réal Pelletier, est décédé à l'âge de 52 ans.

D pour Disparitions

Le monde québécois du stock-car sur terre battue est en deuil à la suite de la mort tragique de Guy Ouellette, survenue à la fin du mois de mai à l’Autodrome Dummond. À quelques tours de la fin du parcours, le coureur automobile est impliqué dans un accrochage à haute vitesse dans un virage. Devant des spectateurs horrifiés, son bolide no 32 effectue quelques tonneaux avant d’atterrir sur la piste et d’être frappé par une autre voiture arrivant à toute allure.

Le mois suivant, le milieu municipal de la région vit lui aussi une onde de choc avec le décès soudain du maire de Saint-Armand, Réal Pelletier, qui était en poste depuis 2003. Le défunt était âgé de 52 ans. En novembre, les policiers se lancent à la recherche de René « Bill » Burelle, notamment connu pour ses illustrations judiciaires dans La Voix de l’Est. Le septuagénaire granbyen avait été vu pour la dernière fois à la mi-octobre. Son corps est finalement repêché des eaux de la rivière Yamaska le 25 novembre.

Une esquisse du projet d’hébertisme urbain, Divertigo.

D pour Divertigo

Après avoir hésité entre Sherbrooke, Coaticook, Orford et Granby, c’est finalement sur Bromont que se pose le choix des promoteurs de Divertigo. Le projet d’hébertisme urbain sera aménagé dans la montagne, dans le secteur Mont Soleil non loin du parc aquatique. Il pourrait voir le jour dès l’été 2018.

La piscine Miner à Granby

E pour Entente intermunicipale de loisirs

La décision de la Ville de Granby de hausser de 400 % sur trois ans les tarifs défrayés par les municipalités voisines pour bénéficier de ses infrastructures et de ses activités de loisirs ne passe pas comme une lettre à la poste. Tant les villes partenaires de Granby en vertu d’une entente intermunicipale que les élus au sein du conseil sont divisés sur la question. Qu’à cela ne tienne, le maire Pascal Bonin persiste et signe. En tout, 14 municipalités touchées par la mesure refusent de renouveler leur partenariat avec Granby ; dix acceptent les nouveaux termes de celui-ci.

Les artisans de Royal Pyrotechnie

F pour Feux d’artifice

Dans le cadre du 150e anniversaire de la province de l’Ontario et de la Confédération canadienne, l’entreprise saint-pienne Royal Pyrotechnie livre la performance la plus flamboyante de son histoire : le plus grand feu d’artifice au Canada, rien de moins.

En tout, quarante-cinq mille livres d’équipements et cinq kilomètres de câblage seront nécessaires pour relier les 13 200 livres d’explosifs qui illuminent le 21 juillet le ciel dans la région de Thunder Bay, plus précisément au-dessus du parc historique du Fort William. Pour réaliser ce tour de force, les artisans de Royal Pyrotechnie ont utilisé plus de 400 pièces de 200 à 300 mm qui éclateront à une altitude de 800 à 1200 pieds.

Une famille de Saint-Césaire s'est partagé un gros lot de 60 millions de dollars, en janvier 2017.

G pour Gros Lot

En janvier, une famille de Saint-Césaire se partage un gros lot de 60 millions de dollars, la plus grosse cagnotte de l’histoire du Québec. Après plusieurs jours, le mystère se dissipe et l’identité des 28 nouveaux millionnaires est dévoilée. Le billet de Lotto Max gagnant, acheté au Marché du Village à Ange-Gardien, a valu aux propriétaires du commerce un chèque de 600 000 $, qui représente 1 % du lot gagnant. Quelques jours plus tôt, deux Césairois, Réjean Néron et Martin Messier, avaient pour leur part pris part au gala Célébration de Loto-Québec, où ils sont passés tout près de remporter un million de dollars. 

Demain, la suite des faits saillants de 2017, de H à O