L’ensemble de l’oeuvre de Marcel Chagnon a été célébré en 2015 lors du Gala Agristars, alors que le milieu a choisi de lui décerner le Prix Hommage / Coup de chapeau. Il est ici entouré de l’animateur Marc-André Coallier.
L’ensemble de l’oeuvre de Marcel Chagnon a été célébré en 2015 lors du Gala Agristars, alors que le milieu a choisi de lui décerner le Prix Hommage / Coup de chapeau. Il est ici entouré de l’animateur Marc-André Coallier.

L'ancien maire d'Acton Vale Marcel Chagnon n’est plus

Celui qui fut maire d’Acton Vale de 1975 à 1997, Marcel Chagnon, est décédé samedi dernier à l’âge de 86 ans à l’hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe.

De 1990 à 1997, M. Chagnon avait également occupé la préfecture de la MRC d’Acton, en plus de siéger comme administrateur à la Société montérégienne de développement de 1988 à 1997.

M. Chagnon laisse dans le deuil son épouse Marguerite Bernier, ses enfants Lise, Roger, René, Lucien, Sylvie, Martin, Alain et leurs conjoints respectifs, de même que ses vingt petits-enfants, seize arrière-petits-enfants et autres membres de la famille.

Il sera possible de rendre hommage au défunt lors de son exposition prévue le vendredi 6 mars, de 14h à 17h et de 19h à 22h, de même que le samedi 7 mars à 9h au Complexe funéraire Lalime & Boisvert situé à Acton Vale. Les funérailles seront célébrées samedi à 11 h en l’église Saint-André d’Acton Vale, après quoi le corps de M. Chagnon sera incinéré.

Agriculteur militant

C’est en 1961 que Marcel Chagnon a acheté une terre abandonnée. Cinq ans plus tard, il incarnait la 4e génération de sa famille à se lancer en agriculture. Cinquante ans plus tard, la ferme de production laitière de M. Chagnon est toujours en activité, alors que deux autres générations ont rallié l’entreprise familiale qui élève 170 vaches laitières et qui cultive 700 hectares de grandes cultures.

M. Chagnon était également très engagé dans les activités syndicales du milieu agricole. Il a notamment été membre de la Fédération de l’UPA de Saint-Hyacinthe au moment de l’implantation de la Loi sur la protection des terres agricoles, en 1978. Auparavant, il fut secrétaire du syndicat de la paroisse de Saint-André de 1962 à 1970, puis responsable du secteur d’Acton Vale et administrateur de la Fédération de l’Union catholique des cultivateurs jusqu’en 1974, année où il fut élu à la présidence du syndicat de Rivière Noire.

Il sera possible de rendre hommage au défunt lors de son exposition prévue le vendredi 6 mars, de 14h à 17h et de 19h à 22h, de même que le samedi 7 mars à 9h au Complexe funéraire Lalime & Boisvert situé à Acton Vale. Les funérailles seront célébrées samedi à 11 h en l’église Saint-André d’Acton Vale, après quoi le corps de M. Chagnon sera incinéré.

Il a également été vice-président de la fédération régionale de 1987 à 1985, après quoi il a occupé la présidence jusqu’en 1994. De 1993 à 1997, M. Chagnon a été premier vice-président à la Confédération de l’UPA.

«Dès le début des années 1970, son travail et son engagement ont permis au milieu agricole de faire le pont entre l’Union catholique des cultivateurs (UCC) et l’Union des producteurs agricoles (UPA), souligne l’UPA de la Montérégie dans un communiqué émis lundi soir. Il travailla à la mise sur pied des syndicats de base. Sa plus grande réalisation a été la mobilisation et les gains résultant de son leadership dans le dossier de la protection des activités agricoles.»

«Durant toutes ses années au sein de l’UPA, M. Chagnon a travaillé à la promotion de l’action collective en agriculture. Sa capacité d’analyse, sa connaissance des dossiers, l’efficacité de ses actions, son écoute attentive, le respect des gens lui ont permis de trouver des solutions à différentes problématiques », a déclaré Christian St-Jacques, président de l’UPA de la Montérégie, soulignant son «habileté de conciliateur [...] qui a permis d’asseoir ensemble des personnes qui à première vue, avaient des positions irréconciliables afin de trouver des solutions collectives pertinentes.»

Reconnaissance

De son vivant, M. Chagnon a été maintes fois récompensé pour son implication au sein de la communauté. En 1991, il fut nommé personnalité de l’année dans la grande région de Saint-Hyacinthe.

Trois ans plus tard, la Fondation de la famille terrienne lui décerne le prix de la Famille agricole de l’année.

Puis, en 1998, M. Chagnon a reçu l’Ordre du mérite agricole.

Enfin, l’ensemble de son oeuvre a été célébré en 2015 lors du Gala Agristars, alors que le milieu a choisi de lui décerner le Prix Hommage / Coup de chapeau.