Esther Laframbroise, chargée de projet, a présenté la toute nouvelle Politique familiale et des aînés de Waterloo, jeudi soir.

Lancement de la politique familiale et des aînés de Waterloo

La toute nouvelle mouture de la politique familiale et des aînés de Waterloo a été lancée jeudi soir. Elle suit quatre grandes orientations, avec de nombreux objectifs et actions.
La première politique familiale adoptée en 2008 nécessitait une refonte, ses objectifs ayant été atteints. Depuis deux ans, la chargée de projet Esther Laframboise, accompagnée d'un comité de pilotage, était à pied d'oeuvre pour recueillir les idées. Pour ce faire, des consultations citoyennes ont été organisées, des idées lancées, puis triées, avant de devenir des actions.
« Ce soir, c'est la naissance de la Politique familiale et des aînés, énonce le maire Pascal Russell. Une naissance c'est toujours beau. Le travail qui a été accompli, c'est important, c'est un héritage qu'on donne à tous nos citoyens. » 
La démarche a été réalisée relativement en même temps que celles concernant le Plan d'action en développement durable et le Plan de revitalisation du centre-ville.
« Comme il y a eu plusieurs consultations, il y a des choses qui ont été nommées tant dans la Politique familiale que dans le Plan de développement durable, que dans le Plan de revitalisation du centre-ville, explique en entrevue Mme Laframboise. Ça a été un défi de décider quelle idée allait où. Il faut que les gens voient qu'il y a des actions qui ressortent. » 
Des actions concrètes
Les orientations et valeurs que s'est données la municipalité sont l'identité communautaire, la qualité de vie, les saines habitudes de vie ainsi que la culture, l'éducation et les loisirs. 
Des actions toucheront ainsi les jeunes, les aînés et les anglophones afin qu'ils désirent demeurer à Waterloo. 
Des activités plus abordables, voire même gratuites, l'accessibilité à des aliments frais - notons la présence d'une action portant sur les poules urbaines sur laquelle devra statuer le prochain conseil -, et une plus grande offre d'activités physiques font partie des orientations données.
« Ce qu'on vous présente est un rêve. C'est un peu comme une recette, on peut l'adapter, ajouter un peu de farine, changer les oeufs pour autre chose », image la chargée de projet.
Waterloo compte 4580 habitants et souhaite atteindre le cap des 5000 citoyens d'ici quelques années. De ce nombre, 24 % sont des jeunes de 19 ans et moins et 25 % ont 59 ans et plus. Les services sont offerts à une population bien plus large en raison d'une entente avec neuf autres municipalités. Ainsi, c'est un bassin de 22 000 habitants qui a accès à certains de ses services.