L’une des fondatrices de l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie, Pierrette Meunier, s’est éteinte dimanche à l’âge de 74 ans.
L’une des fondatrices de l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie, Pierrette Meunier, s’est éteinte dimanche à l’âge de 74 ans.

L’âme de l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie s’éteint

Karine Blanchard
Karine Blanchard
La Voix de l'Est
Après avoir réconforté des centaines de sinistrés et pris soin de milliers de combattants du feu, l’une des fondatrices de l’Association des pompiers auxiliaires de la Montérégie (APAM), Pierrette Meunier, est décédée à la suite d’un cancer, dimanche matin.

« C’était l’âme de l’APAM », confie son fils, Patrick Brodeur, qui est également directeur du Service des incendies de Rougemont.

Âgée de 74 ans, Pierrette Meunier a combattu un cancer des ovaires. Son état de santé s’est rapidement dégradé au cours des derniers jours. Elle s’est éteinte chez elle, entourée de ses deux enfants et de son conjoint, dimanche matin. « Tu étais mon amie, ma confidente, mon phare », a écrit son fils dans une publication Facebook commentée par des centaines d’internautes.

Mme Meunier était bien connue à Rougemont, mais également en Montérégie. En compagnie de son défunt mari, du photographe Gilles Renaud et de sapeurs, elle a mis sur pied l’APAM en 1998, un service destiné aux brigades de sécurité incendie et aux sinistrés.

Équipés d’un autobus rouge, les bénévoles se rendaient sur les lieux des interventions pour prêter main-forte. Le véhicule était équipé de tout le nécessaire pour aider les sinistrés jetés à la rue et offrir rafraîchissements et nourriture aux sapeurs. Vêtements, couches, biberons, couvertures, collations et breuvages, tout y était. « Elle gérait l’APAM comme une mère de famille, décrit Patrick Brodeur. C’était au-delà que d’aller servir des breuvages et du réconfort. »

L’Association qui dessert une soixantaine municipalités situées en Montérégie s’est fait connaître petit à petit. « Personne ne croyait au projet l’APAM, se rappelle son fils, qui a également participé à la mise sur pied de l’Association. Ça a fait boule de neige et aujourd’hui, c’est un service dont on ne peut plus se passer. »

Femme de cœur et impliquée, Pierrette Meunier a assuré la présidence de l’Association pendant de nombreuses années. Elle organisait également la guignolée des pompiers de Rougemont et même leur fête de Noël. « Elle a eu le cœur sur la main jusqu’à la fin... », conclut son fils.

Les détails entourant le dernier hommage que souhaite lui rendre sa famille ne sont pas connus pour le moment.