Érika Dubeau Ménard a dû confier la garde de Mémé, son chevrillard domestiqué à un parc zoologique, mardi.
Érika Dubeau Ménard a dû confier la garde de Mémé, son chevrillard domestiqué à un parc zoologique, mardi.

L'actualité régionale en bref

Affaire «Mémé»: le député Lamontagne s’en mêle

Le député de Johnson, André Lamontagne, s’implique pour aider Érika Dubeau Ménard à retrouver Mémé, son chevrillard domestiqué dont elle a dû confier la garde à un parc zoologique, mardi. 

Le personnel du bureau de circonscription de l’élu caquiste a contacté la famille, mais aussi le couple de Wentworth-Nord qui s’était battu pour annuler la saisie de sa biche May, l’an dernier. 

« On est aussi en contact avec le ministère (de la Forêt, de la Faune et des Parcs) pour voir si ça serait possible d’avoir un permis d’exception, comme les propriétaires de May avaient eu », a précisé M. Lamontagne. « On peut comprendre qu’il y a un attachement quand tu recueilles un animal blessé quand il est bébé, ajoute-t-il, si on peut être utile, on va le faire. » 

D’un autre côté, prévient le député, les lois existent pour des raisons précises et il reviendra au Ministère de juger s’il est possible de retourner le faon à sa famille d’adoption. 

« Il faut voir ce qui est le mieux pour l’animal et de l’autre côté, il faut que ça demeure une exception. On ne voudrait pas encourager les humains à s’approprier les animaux sauvages et à faire fi des lois », a-t-il renchéri. Marie-Ève Martel

Chambre de commerce Haute-Yamaska: le président démissionne

La Chambre de commerce Haute-Yamaska et région perd son président. Jean-François Couture a annoncé à ses collègues, lundi, qu’il démissionnait. 

« Je me suis investi beaucoup dans la dernière année, c’est une cause qui est merveilleuse, mais il y a une autre belle cause, ça s’appelle la famille, a-t-il confié à La Voix de l’Est. À un moment donné, il faut que tu priorises. Je dois vraiment passer du temps avec ma fille, ma blonde et ma compagnie. » 

M. Couture demeure membre de l’organisme et assure qu’aucun conflit n’est à l’origine de sa décision. Seulement, il ne peut plus faire une trentaine d’heures de bénévolat par semaine, comme ce fut le cas dans la dernière année, même si la cause lui tient à cœur. 

« Je suis très content de ce qu’on a accompli », renchérit-il, parlant de la résurrection de la CCHYR, à laquelle il a contribué avec l’équipe. 

Le vice-président, Simon Turcotte assure l’intérim jusqu’au prochain conseil d’administration, le 11 octobre. 

« C’est le conseil d’administration qui doit décider qui assurera la présidence, explique Claude Surprenant, directrice générale de la CCHYR. Le 11 octobre au soir, c’est le dévoilement de la programmation et, si tout va bien, on va pouvoir annoncer qui sera président. » Cynthia Laflamme

Plus de sépultures, plus chère la facture

Les coûts de l’inventaire archéologique réalisé l’été dernier par Artéfactuel à l’arrière de l’église Notre-Dame à Granby, au cœur d’un important projet de réaménagement, ont bondi de 22 %. Des coûts supplémentaires de 10 373 $ ont été réclamés, alors que la facture avait initialement été estimée à 46 580 $. 

La raison invoquée : 36 sépultures datant du milieu des années 1800 ont été fouillées, alors que ces fouilles n’étaient pas prévues au mandat initial. 

Aucune sépulture ne renfermait toutefois un squelette complet. Une seule contenait les restes de jambes, souligne un sommaire sur les changements au contrat réalisé par le Bureau de projets de la Ville, dont les médias ont obtenu copie. 

Cela laisse croire que les sépultures ont été exhumées lors du déménagement du cimetière. Marie-France Létourneau

Mairie de Lac-Brome: James A. Wilkins se désiste

Moins de deux semaines après avoir annoncé qu’il briguait la mairie de Lac-Brome, James A. Wilkins se désiste en raison d’un manque de temps. 

Vice-président d’une entreprise de Granby, de nouvelles obligations pour le travail, mais aussi dans sa vie personnelle, ont fait en sorte qu’il « n’avait pas de temps à consacrer à la campagne selon [ses] standards », a-t-il expliqué à La Voix de l’Est

« Je n’avais pas amené mes papiers de candidature encore, j’étais censé le faire cette semaine. J’ai travaillé très fort à faire un programme prêt à imprimer. Je suis très déçu, mais il faut mettre les priorités à la bonne place. » 

M. Wilkins n’exclut pas de tenter sa chance dans quatre ans. Cynthia Laflamme

Route Jean-Lapierre : l’idée fait son chemin

Le projet de renommer le tronçon de la route 112 qui traverse la circonscription fédérale de Shefford en l’honneur de Jean Lapierre, qui fut son député de 1979 à 1992, suit son cours. 

Lundi soir, les élus de Rougemont ont unanimement adopté une résolution pour installer un panneau en ce sens à l’entrée de la municipalité, probablement à proximité de l’usine de traitement des eaux. 

Les frais de l’opération seraient payés par Rougemont, mais remboursés par l’Assemblée nationale ou le bureau du député, a-t-on indiqué en séance régulière. L’installation de la pancarte demeure conditionnelle à l’approbation du ministère des Transports du Québec. 

Rappelons que l’initiative est née de l’idée du député de Granby, François Bonnardel, d’honorer la mémoire du charismatique député et chroniqueur politique, décédé tragiquement dans un accident d’avion au printemps 2016. Marie-Ève Martel

100 000 $ pour le nouveau centre des loisirs

La municipalité de Rougemont a réussi à amasser près de 100 000 $ en commandites pour aider à financer son nouveau centre des loisirs, dont la construction a débuté en juillet dernier, a-t-on appris lors de la dernière séance du conseil municipal, lundi soir. 

Rappelons qu’au moment de procéder à la pelletée de terre symbolique marquant le début des travaux, Rougemont avait annoncé une entente de 40 000 $ avec la Caisse populaire Desjardins de Marieville-Rougemont, alors que deux autres partenariats d’envergure étaient sur le point d’être signés. 

Les nouveaux partenaires n’ont pas été dévoilés. Marie-Ève Martel

Innovatech dans le parc autoroutier

La firme Innovatech de Sherbrooke deviendra propriétaire dans le parc industriel autoroutier de Waterloo. 

L’entreprise s’engage à y ériger un premier bâtiment. D’autres bâtisses pourraient voir le jour éventuellement. 

Innovatech construit des espaces qu’elle loue à des industriels. Pour accueillir ce nouvel arrivant — et d’autres qui pourraient être annoncés bientôt —, la municipalité prévoit prolonger la rue qui accueille présentement Les Quais de l’Estrie. Isabel Authier

Des cadres confirmés

La dernière séance ordinaire du conseil de Waterloo a permis de confirmer certains postes à la direction de la municipalité. 

Maintenant que sa période de probation est terminée, Louis Verhœf devient officiellement le nouveau directeur général, greffier et directeur des élections de Waterloo. 

La direction des travaux publics est confiée à Yves Gagnon, tandis que l’inspecteur en bâtiment Marc Cournoyer devient également directeur du service d’urbanisme. Isabel Authier