L'actualité régionale en bref

Deux personnes arrêtées pour capacités affaiblies

Un homme et une femme devront répondre à des accusations de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool. 

La femme de 27 ans a été arrêtée grâce à un appel d’un citoyen alors qu’elle venait d’effectuer une sortie de route, vers 1 h, dans la nuit de samedi à dimanche à l’angle des rues Denison Ouest et Lorenzo, à Granby. « On a procédé à son arrestation et elle a échoué à l’alcootest, indique le lieutenant Jocelyn Roy, du service de police de Granby. Elle dépassait un peu la limite permise. » 

Quant à l’homme de 28 ans, de Granby, il a lui aussi été arrêté après une sortie de route, près du 560, rue Cowie, vers 2 h 50 la même nuit. 

L’alcootest a révélé que son taux d’alcoolémie était plus de trois fois supérieur à la limite permise, mentionne le lieutenant Roy. 

Son véhicule n’a pas été saisi puisqu’il était grandement endommagé. Le remorqueur a plutôt pris la direction du garage avec la voiture. Les permis des deux conducteurs ont été suspendus pour 90 jours. Ils recevront une citation à comparaître. Cynthia Laflamme

600 personnes au Salon de la mariée et des graduées

Il y aura des mariages cette année ! C’est du moins le constat que font les organisatrices du Salon de la mariée et des graduées de Granby au vu du nombre de couples inscrits au tirage des prix de présence. 

« Cette année, les gens pouvaient s’inscrire en ligne et c’est l’année où j’ai eu le plus de préinscriptions, note Marie-Hélène Loignon, qui organise le salon avec sa mère Diane. D’après moi, ça va être une grosse année de mariage. » 

Un total de 159 couples, représentant autant de futurs mariés, étaient sur place. Au total, quelque 600 personnes ont passé les portes du salon. 

Le but de l’événement est de mettre en valeur les commerçants et les entrepreneurs de la région spécialisés dans le mariage, et ça semble fonctionner. 

« Il y a des commerçants qui vont booker leur été avec le salon », souligne Marie-Hélène Loignon. « Les couples aussi trouvent tout ce dont ils ont besoin, ajoute Diane Loignon. Ils viennent chercher des idées aussi parce qu’on promeut les nouveautés, comme les verdures qui sont très tendance. » La grande tendance va vers le bohème en 2018, disent-elles. Cynthia Laflamme

Quelque 600 personnes ont passé les portes du salon.