L'actualité régionale en bref

Internet haute vitesse : une étude réalisée dans Rouville

La MRC de Rouville a finalement acquiescé à la demande de la municipalité d’Ange-Gardien. 

Appuyée entre autres par ses voisines de Saint-Paul-d’Abbotsford, de Sainte-Angèle-de-Monnoir et de Rougemont, elle réclamait une étude pour évaluer l’état réel de la couverture du réseau Internet haute vitesse dans la région. 

Se basant sur la démarche précédemment entreprise par la MRC de Brome-Missisquoi, Rouville compte mener un sondage auprès de sa population pour déterminer quelle est la couverture réelle offerte par les fournisseurs Internet, qui pourrait être inférieure, et de loin, aux estimations du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), a fait savoir le préfet Jacques Ladouceur. 

Le tout servira à « être prêts dans l’éventualité où le programme Québec branché II ferait un appel de projets tel qu’il a été annoncé par le gouvernement pour l’année 2017-2018 », a-t-on indiqué- à La Voix de l’Est. 

« Avant de faire une demande, il faut s’assurer qu’on peut faire une demande et qu’on n’a pas le service. Il faut donc savoir ce qu’on a,comme service », allègue le préfet. 

En 2008, une étude de la MRC de Rouville avait déjà déterminé que quelque 1500 résidences, organismes et entreprises ne bénéficiaient pas encore du service d’une connexion à Internet haute vitesse. 

Plusieurs municipalités avaient aussi identifié des secteurs où la couverture Internet était déficiente. Marie-Ève Martel

SSACE 2018: Bromont accorde 40 000 $

Les élus de Bromont ont tranché lors de la séance du conseil, lundi, concernant l’aide financière octroyée au Spectacle et salon aérien des Cantons-de-l’Est (SSACE), prévu du 14 au 16 septembre à l’aéroport Roland-Désourdy. 

Les organisateurs ont finalement obtenu 40 000 $, soit 20 000 $ en argent et l’autre partie en services. Il s’agit de 20 000 $ de moins que le montant demandé. 

Rappelons que le budget estimé pour l’événement à grand déploiement est de l’ordre de 600 000 $. 

Les organisateurs envisagent que les ventes de billets généreront environ 250 000 $ et espèrent dégager un surplus avoisinant 40 000 $, a dévoilé La Voix de l’Est, samedi. 

Le comité mise donc sur l’apport financier des trois villes propriétaires de l’aéroport, soit Granby, Cowansville et Bromont, pour boucler l’enveloppe globale. 

Notons que 30 000 $ ont été sollicités du côté de Cowansville (25 000 $ en argent et 5000 $ en services). Les élus municipaux doivent trancher à ce sujet lors de la séance du conseil du 5 juin.

Une demande devrait être déposée sous peu auprès de Granby. Des subventions du ministère du Tourisme du Québec et du gouvernement fédéral sont aussi attendues. Jean-François Guillet