L'actualité régionale en bref

Rappel amical sur les tasses à Café

Les clients des cafés Caféine & Co. ont été invités à remplir leur devoir de citoyen, ce lundi 1er octobre. Depuis jeudi, leur tasse de café à emporter est en effet ornée d’un manchon en carton leur rappelant d’aller voter, gracieuseté d’Élections Québec. C’est par hasard que Michèle Nolin a mis la main sur les manchons. « C’est mon fournisseur de café, qui se trouve à Montréal, qui me les a donnés », explique la propriétaire. Celle-ci croit être la seule à Granby à avoir distribué les couvre-gobelets de carton noir. « On dirait que ça ne s’est pas rendu jusqu’à nous, je n’ai pas entendu parler que ça circulait ailleurs! » Les réactions ne se font pas attendre. « Ça fait sourire », constate Mme Nolin. Au Directeur général des élections du Québec, qui est l’instigateur de la mesure, on indique que 375 000 manchons ont été distribués dans 75 commerces au Québec depuis la fin du mois d’août. L’initiative visait surtout à rejoindre les jeunes électeurs, c’est pourquoi ils ont été d’abord envoyés dans des restaurants situés à proximité des établissements d’enseignement postsecondaire. Le DGEQ constatait en effet que le taux de vote chez les adultes de 18 à 24 ans est en diminution constante depuis une trentaine d’années. Marie-Ève Martel

Fermeture des services municipaux

Les bureaux administratifs des services municipaux de la Ville de Granby fermeront à 16 h, le lundi 1er octobre, en raison des élections provinciales. La bibliothèque Paul-O.-Trépanier ainsi que la piscine Miner demeurent toutefois ouvertes comme à l’habitude. Aucun changement n’est à prévoir non plus pour les services essentiels comme les services de police. La séance ordinaire du conseil municipal se tiendra par ailleurs lundi, à 19 h, dans la salle du conseil, comme prévu. Marie-France Létourneau

Cols bleus de Granby: une journée de grève annulée

Les 130 cols bleus de la Ville de Granby avaient prévu une journée de grève ce vendredi, de 9 h à 17 h. Mais elle a été annulée in extremis jeudi. Le geste des syndiqués visait à soutenir leur comité de négociation, alors qu’une journée de médiation était prévue, dans le cadre du renouvellement de leur convention collective. Celle-ci est échue depuis le 1er janvier 2017. Cette rencontre a toutefois été reportée à une date ultérieure. « L’employeur a changé son porte-parole principal à la table et il n’était pas disponible pour une rencontre de médiation demain (vendredi) », a souligné Patrick Phaneuf, conseiller syndical à la Centrale des syndicats démocratiques, qui chapeaute le Syndicat national des employés municipaux de Granby. Selon lui, deux autres rencontres sont prévues les 17 et 18 octobre. Il n’a toutefois pas encore été déterminé, s’il y aura grève des cols bleus à cette occasion. Le Tribunal administratif du travail avait jugé suffisants les services essentiels prévus pour la journée de grève de vendredi. Les horaires de travail plus flexibles que souhaite implanter la Ville seraient au cœur du litige. « On a fait des avancées, mais il reste encore des ficelles à attacher pour en arriver à une entente », dit Patrick Phaneuf.
Marie-France Létourneau