L'actualité régionale en bref

Dégustation de pâtés chinois au profit de la Fondation du CHG

Pâtés chinois d’agneau, de veau, de porc, aux crevettes... et encore plus ! C’est ce qui est attend la population de la Haute-Yamaska lors de la 22e édition de la dégustation de pâtés chinois qui aura lieu à La Grillade, le 27 mars prochain, pour appuyer les projets prioritaires des soins palliatifs de l’Hôpital de Granby. Ce rassemblement gourmand donnera l’occasion aux gens de déguster un met traditionnel réinventé par des chefs de la région. Cette année, cinq nouveaux restaurateurs se sont ajoutés aux vingt déjà participants : Brasserie Daniel Lapointe, Chardo, Joli-Site, La Grillade et École Nutricuisine Haute-Ville. La dernière édition avait dégagé un bénéfice net de 31 748 $. Le coût du billet est de 65 $. On peut le réserver en ligne au www.fondationchg.org/evenements-/degustation-de-pates-chinois ou par téléphone au 450 375-8030, poste 1. Roxanne Caron

Départ de la greffière de Sutton

La Ville de Sutton perd sa greffière. Julie Lamarche a présenté sa démission la semaine dernière, car elle souhaite relever de nouveaux défis, ont annoncé le directeur général de la municipalité Pierre Largy et le maire Michel Lafrance.

Une offre d’emploi pour la remplacer a été publiée samedi. « En principe, elle va être avec nous jusqu’à la mi-mars, indique M. Largy, qui n’a pas voulu en dire plus sur les nouveaux défis de la greffière. Le poste de greffier est un poste clé dans une organisation municipale. Mme Lamarche menait plusieurs dossiers et assurait une qualité de service. Elle ne sera pas facile à remplacer. » Julie Lamarche n’a pas rappelé La Voix de l’Est.

Lundi soir, en séance de conseil, M. Largy a hérité du poste de greffier par intérim et il se chargera des demandes d’accès à l’information en attendant l’embauche d’une nouvelle personne. En principe, si tout se déroule bien, le poste sera pourvu à la séance d’avril. La période de mises en candidature se termine le 18 mars.

En ligne, des internautes se sont demandé si le futur greffier aura pour comme tâche de tenir les registres les week-ends, ce qui avait toujours été refusé auparavant, et ce, malgré les doléances des résidents occasionnels souhaitant aussi se prononcer sur les projets. Il n’a pas été possible d’obtenir une réponse à cette question de la part du directeur général, lorsque contacté par La Voix de l’Est. Cynthia Laflamme