L’actualité régionale en bref

Sorties de route dues aux conditions hivernales

La chaussée enneigée et glissante par endroits vendredi a causé des maux de tête aux automobilistes, dont certains ont été impliqués dans des sorties de route. Une conductrice de 17 ans, qui circulait sur le chemin Granby à Bromont, a perdu le contrôle de son véhicule et a effectué une sortie de route. Elle s’en est tirée indemne, mais a tout de même été transportée à l’hôpital Brome-Missisquoi-Perkins de Cowansville par mesure préventive. À Granby, une embardée est survenue sur la route 137, vers 7 h 30. La conductrice de 22 ans a perdu la maîtrise de son véhicule, qui a terminé sa course à l’envers en bordure de route. Elle n’aurait pas été blessée. L’autoroute 10 à la hauteur d’Ange-Gardien et de Saint-Césaire a aussi été le théâtre de sorties de route. La Sûreté du Québec a rapporté quelques incidents sans gravité, notamment des véhicules qui se sont retrouvés sur le terre-plein central à la suite d’une perte de contrôle. Karine Blanchard

Nouvelles plaques « patrimoniales » à Waterloo

La Ville de Waterloo procédera au remplacement de 14 des 39 plaques faisant partie du circuit du patrimoine de la municipalité. Fabriqués en cuivre en 2007, ces panneaux d’interprétation ont été soumis aux intempéries, au vandalisme, et parfois même volés, au fil des ans. Les nouvelles plaques seront cette fois faites d’aluminium et afficheront encore l’histoire et la photo du bâtiment mis en valeur. Le contrat de fourniture a été confié à la firme Profusion enr. au montant de 7000 $. Quelques nouveaux supports seront aussi nécessaires pour maintenir les plaques en place. Une somme unitaire de 85 $ a été prévue à cet effet. Isabel Authier

Une rue privée à Waterloo

Les membres du conseil municipal ont accepté les recommandations du Comité consultatif d’urbanisme (CCU) de Waterloo favorisant un nouveau projet intégré de construction résidentielle sur son territoire. Accessible par la rue Western, en direction de Fulford, le développement se déploiera dans une rue privée, non desservie par les infrastructures municipales, et devrait accueillir six résidences. Ce projet avait déjà reçu l’aval du CCU et du conseil en 2017, avant de devenir caduc en raison de l’absence d’une demande cadastrale. Le dépôt, en novembre dernier, d’un plan d’implantation conforme au règlement de zonage a permis de relancer le dossier piloté par le promoteur Charles Lapointe. Isabel Authier 

Tourisme: Waterloo reprend la gestion du kiosque

Pour simplifier ses activités, la Ville de Waterloo a rapatrié la gestion de son bureau d’accueil touristique, auparavant confiée à l’organisme à but non lucratif Tourisme Waterloo. Selon le directeur général de la municipalité, Louis Verhoef, ce remaniement était naturel, en raison de l’engagement déjà important de la Ville dans l’administration du kiosque de la rue Foster. « Les transactions passaient déjà par la Ville. On s’occupait aussi de la bâtisse. C’était donc plus simple de fonctionner de cette façon. » Ce dernier précise toutefois que Tourisme Waterloo n’est pas dissout. Par ailleurs, les élus ont entériné cette semaine l’embauche d’une agente d’information pour la prochaine saison touristique. Le kiosque est ouvert au public de mai à octobre. Isabel Authier

Matières organiques dans Rouville: une étude sur les besoins des ICI

La MRC de Rouville a octroyé mercredi un contrat de 18 842 $ à Nature-Action Québec pour la réalisation d’une étude visant à identifier les besoins des ICI (industrie, commerces et institutions) quant à la gestion de leurs matières résiduelles. Alors que la collecte des matières organiques a été implantée dans la MRC l’an dernier pour les résidences, elle le sera en 2019 dans les commerces et industries de son territoire. L’étude permettra de connaître les facilitants et les irritants dans le tri des différentes matières produites et utilisées par ces instances, en plus d’évaluer les besoins de celles-ci en termes de bacs et conteneurs. Marie-Ève Martel

Entente sur le développement du secteur bioalimentaire dans Rouville

La MRC de Rouville s’est proposée comme organisme mandataire pour mettre en œuvre l’Entente sectorielle de développement du secteur bioalimentaire par la réalisation de projets structurants sur la période 2018-2021. Le projet d’entente, récemment déposé au Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR), prévoit un engagement de 90 000 $ sur trois ans de la part de toutes les MRC de la Montérégie et de l’agglomération de Longueuil, qui devront également s’entendre sur les modalités du programme. Les appels de projets seraient pour leur part lancés plus tard cette année. Marie-Ève Martel