L'actualité régionale en bref

Des pompiers formés et équipés à Saint-Paul-d’Abbotsford

La formation d’une dizaine de pompiers de Saint-Paul-d’Abbotsford et l’achat de l’équipement approprié seront financés en partie grâce à une subvention du Programme d’aide financière pour le soutien à l’organisation des interventions d’urgence hors du réseau routier (PLIU). Par résolution, le conseil municipal a accepté mardi l’offre de l’entreprise Formarisk, Formation en sécurité incendie, pour former 10 pompiers pour le sauvetage en hauteur sur mesure, de même que deux moniteurs en sauvetage technique qui pourront aider leurs collègues à maintenir leurs acquis et se mettre à jour. Le tout coûtera 20 040 $ à la municipalité et les deux formations sont admissibles à une subvention allant de 7000 $ à 12 000 $ chacune. De plus, Saint-Paul pourra acquérir des casques et des couvre-tout de sécurité adaptés au sauvetage en hauteur sans débourser un sou puisque ce matériel est entièrement couvert par le PLIU, une économie de 17 482 $. Enfin, à la suite d’une formation en désincarcération agricole et industrielle complétée par les sapeurs ce printemps, la municipalité a résolu de procéder à l’achat, à la compagnie L’Arsenal, de coussins de levage, de trousses de contrôle et de valises de transport pour un montant de 4165 $ avant taxes, et d’autres équipements pour un total de 1500 $ plus taxes à Groupe Maska. Ces dernières acquisitions ne sont toutefois pas soumises au PLIU. Marie-Ève Martel

Écocentres dans Rouville: Nature-Action Québec sollicité

La MRC de Rouville demandera à Nature-Action Québec de l’accompagner dans la réalisation des plans des deux écocentres qu’elle compte construire sur son territoire. L’organisme, qui gère six écocentres dans la région du Montréal métropolitain, dont ceux de Beloeil et de l’agglomération de Longueuil, a plusieurs années d’expertise dans la gestion de cette infrastructure, mais aussi dans la planification préliminaire, souligne Jean-François Dallaire, chargé de projet chez Nature-Action Québec. «On peut aider à la conception de l’écocentre, estimer les volumes de matière et prévoir l’achalandage qu’il y aura, dit-il. On peut aussi assister les municipalités dans la réalisation d’un plan de gestion de l’écocentre et les encadrer dans la rédaction de contrats pour la collecte et le transport des matières. Les plans et devis du bâtiment doivent toutefois être réalisés par des firmes de génie-conseil.» La Voix de l’Est

Conseiller élu par acclamation à Stukely-Sud

Les Dilligents n’auront pas à se rendre aux urnes le 21 octobre prochain. Comme personne d’autre n’a déposé sa candidature à la date limite du 21 septembre, René Pépin a été élu par acclamation au siège de conseiller #6 à la municipalité de Stukely-Sud. Rappelons que le processus électoral avait dû être repris du début pour respecter le calendrier imposé par la Loi électorale. Lors de la première période de mise en candidatures, Isabelle Marissal avait aussi démontré de l’intérêt pour le siège laissé vacant par le conseiller démissionnaire Patrick Binckly. Marie-Ève Martel

Des soupes pour lutter contre le cancer du sein

L’automne, quoi de mieux qu’une bonne soupe pour trouver du réconfort? C’est ainsi, en vendant des soupes artisanales, que la tournée Soupçon de rose a choisi de soutenir la recherche contre le cancer. Cet événement, qui se tiendra en octobre dans douze villes du Québec, a choisi de s’arrêter au centre commercial du Domaine du Parc, à Cowansville, le 13 octobre de 10 h à 16 h. « C’est un projet avec lequel je suis tombé en amour, car ce sont nos employés, grâce à leur bénévolat, qui ont permis à ce projet-là d’exister », indique Laura Cabrera, organisatrice de l’événement et employée de Sandalwood, qui est propriétaire notamment du domaine du Parc. Mme Cabrera précise que ce sont des employées ayant traversé la maladie qui ont initié cet événement, qui en est à sa deuxième année. L’organisation a pour objectif de remettre la somme de 15 000 $ à la Fondation du cancer du sein du Québec, soit le même montant qui avait été amassé l’année dernière. Cette année, les gens présents sur place pourront déguster trois sortes de soupe: à l’orge, aux lentilles ou à l’orzo. Selon la Fondation, 1 femme sur 8 développera un cancer du sein au cours de sa vie. Jérôme Savary