L’actualité régionale en bref

Drogue et alcool : deux conducteurs arrêtés

Des informations transmises par le public ont mené à l’arrestation d’un conducteur de 18 ans, jeudi soir, dans le secteur de la rue Meigs à Farnham. Il a dû se soumettre aux tests d’un agent évaluateur en reconnaissance de drogues. En plus des accusations qui seront déposées ultérieurement contre lui, il a reçu deux contraventions totalisant 1848 $ et huit points d’inaptitude pour avoir conduit un véhicule avec un permis d’apprenti sans être accompagné et pour avoir commis une action susceptible de mettre la vie en danger, c’est-à-dire des manœuvres dangereuses lors de sa conduite erratique. Plus tard dans la soirée, un autre automobiliste a été intercepté sur le boulevard Kirk, toujours à Farnham. Le conducteur âgé de 66 ans a échoué l’alcootest. Son permis de conduire a été suspendu et son véhicule a été remisé en attendant la suite des procédures judiciaires. La Voix de l'Est

Collecte de sang des policiers à Waterloo

Les policiers de la Sûreté du Québec en Haute-Yamaska invitent les donneurs à leur collecte de sang annuelle, mardi. L’événement se déroulera à l’église Saint-Bernardin de Waterloo, rue Foster, de 13 h 30 à 19 h 30. L’objectif est d’accueillir 85 donneurs. La Voix de l'Est

Arrêté alors qu’il était sous le coup d’une interdiction de conduire

Un quinquagénaire devra expliquer au juge pourquoi il était au volant d’une voiture, samedi soir, alors qu’il devait respecter une interdiction de conduire. Lors d’une intervention réalisée sur la rue Ottawa à Cowansville, les policiers ont intercepté l’homme âgé de 55 ans. Ils ont constaté qu’il était sous le coup d’une telle interdiction en vertu du Code criminel. Le Cowansvillois a donc été arrêté et devra répondre de ses actes devant le tribunal. La Voix de l'Est

Cégeps : Granby évite la grève

L’Association des étudiantes et étudiants du Cégep de Granby résiste pour l’instant au mouvement de grève qui touche plusieurs collèges et universités, cette semaine, concernant la rémunération des stages. « On regarde ce qui se passe, mais il n’y a rien d’enclenché encore », indique le président de l’association, Cédric Fortin. Le Comité unitaire sur le travail étudiant réclame que tous les stages en milieu de travail soient rémunérés dans les universités, les cégeps et les écoles de formation professionnelle. Il fait valoir que les stages dans les champs d’études principalement féminins — comme les soins infirmiers ou en éducation spécialisée — ne sont pas payés, mais qu’ils le sont dans les métiers traditionnellement masculins comme la gestion ou le génie mécanique. « Le questionnement est intéressant », dit M. Fortin, qui souligne toutefois la difficulté qu’auraient certains organismes, comme les garderies, à rémunérer leurs stages. Plus de 50 000 étudiants de cégep et d’université observent une ou plusieurs journées de grève cette semaine, surtout à Montréal où une manifestation doit avoir lieu mercredi. Pascal Faucher