L’actualité régionale en bref

Perquisition à Granby: les suspects accusés

Au lendemain de la perquisition réalisée dans un appartement de la rue Cowie, à Granby, deux suspects ont été formellement accusés de possession et de trafic de cannabis, vendredi, au palais de justice. Rappelons que les agents soupçonnaient le logement d’être un point de vente de cannabis illicite. L’occupant des lieux, Jonathan Goyette, 30 ans, a été épinglé. Il en était à sa quatrième arrestation pour trafic de stupéfiants. Le trentenaire devra subir une évaluation psychiatrique. Son retour en cour est prévu le 11 février. Un homme âgé de 57 ans, Mario Bruyère, a quant à lui était arrêté à bord d’un véhicule. Le résidant de Roxton Pond est soupçonné par les policiers de livrer de la drogue à domicile. Il a obtenu sa libération sur engagement au terme de sa comparution vendredi. Karine Blanchard

Un motel perquisitionné

Un motel de la route 112 a été l’objet d’une perquisition, mercredi dernier, ce qui a mené à l’arrestation d’un suspect lié à une affaire de trafic de tabac de contrebande et de cannabis. La police de Granby était depuis novembre dernier aux trousses de Germain Morin, un Granbyen de 54 ans, à la suite d’informations du public. Le suspect, connu des enquêteurs pour des dossiers semblables, a finalement pu être arrêté mercredi dernier dans la chambre d’un motel. Les policiers ont saisi plus de 5000 cigarettes de contrebande, près de 2000 $ en argent, du cannabis ainsi que de l’équipement pouvant servir au trafic. Le suspect a comparu jeudi. Il a été accusé de possession de cannabis en vue d’en faire le trafic, de trafic de cannabis, de vente et de transport de tabac en vertu de la Loi concernant l’impôt sur le tabac. Mickael Lambert

Élections municipales: un candidat en infraction

Ian Brochu, candidat pour le poste de conseiller municipal dans le district 2 à Granby lors de la dernière élection municipale, a été mis à l’amende par le Directeur général des élections du Québec pour avoir transmis en retard son rapport de dépenses électorales au trésorier de la Ville. Le candidat, qui était son propre agent et représentant officiel, devait le remettre au plus tard le 5 février 2018, mais il ne l’a fait que 10 jours plus tard. Or, l’infraction prévue à l’article 626 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités prévoit une amende de 50 $ par journée d’infraction. Ian Brochu doit ainsi assumer un constat d’infraction de 500 $. Jean-Luc Nappert a été élu dans le district deux au terme de l’élection en novembre 2017. Marie-France Létourneau