L'actualité régionale en bref

Aréna de Saint-Césaire : demande d’aide financière déposée

Saint-Césaire a déposé, il y a environ deux semaines, une première demande de subvention pour financer la construction d’un futur aréna, destiné à remplacer l’actuel aréna Guy-Nadeau, dont on a cessé les opérations en juillet dernier. 

La demande a été déposée auprès du gouvernement provincial il y a environ deux semaines, a fait savoir le maire Guy Benjamin. Advenant l’octroi d’une aide financière, celle-ci couvrirait jusqu’à 50 % des coûts du projet. 

La municipalité attend de connaître les modalités d’un autre programme de subvention pour y faire également application. « C’est un programme qui implique le fédéral et le provincial, mais ils ne se sont pas encore entendus sur les modalités de partage des coûts », a indiqué M. Benjamin, qui a fait savoir que les plans du projet sont prêts et qu’il ne manque que le feu vert de Québec pour passer à l’étape suivante. 

« Les gens vont être consultés, car il y aurait assurément un règlement d’emprunt », a précisé le maire Benjamin. Le conseil a également déposé une offre de services de la firme Shellex Groupe Conseil pour la démolition de l’infrastructure actuelle. Rappelons que Saint-Césaire envisage un projet d’aréna estimé à environ sept millions de dollars. Marie-Ève Martel

Interdiction de stationner sur un côté de la rue Saint-Georges

Le conseil de Saint-Césaire a résolu mardi soir d’interdire le stationnement sur un tronçon de la rue Saint-Georges situé entre les avenues Saint-Paul et de l’Union. 

Ce stationnement sera interdit du côté de la rue opposé au trottoir qui devrait y être aménagé un peu plus tard cette année après les travaux de réfection de la rue. « Vu la largeur [de celle-ci], on ne pouvait installer un trottoir que d’un côté », a relevé le maire Guy Benjamin. Marie-Ève Martel

Conférence sur le cannabis à Cowansville

La chambre de commerce de Brome-Missisquoi organise une conférence sur les impacts de la légalisation du cannabis pour les employeurs et les dirigeants. 

Elle aura lieu le mercredi 14 mars, de 7 h 30 à 9 h 30, dans la salle de conférence du restaurant Le Coq Rôti de Cowansville (419, rue de la Rivière). Pour l’occasion, Me Joanie Tardif, associée à la firme LB Avocats, abordera plusieurs questions de droit en lien avec la légalisation du cannabis à des fins récréatives au Canada et le milieu de travail. 

Elle traitera des changements légaux de cette légalisation, comment bien s’informer et comment se préparer à y faire face. Pour inscription : 450-266-1665. La Voix de l’Est

Intercepté à plus de 125 km/h dans une zone de 70

Un conducteur au pied pesant paiera cher la note pour avoir roulé à très grande vitesse. Les policiers ont capté le conducteur à 126 km/h dans une zone où la limite permise est de 70 km/h dans le chemin René à Granby, mercredi matin. Ce grand excès de vitesse a valu une contravention de 869 $ au Granbyen âgé de 24 ans. 

Dix points d’inaptitude s’ajouteront à son dossier de conduite. Son permis a également été suspendu pour sept jours. Karine Blanchard

Trois fois la limite d’alcool dans le sang

Le quinquagénaire arrêté sur l’autoroute 10 mardi après-midi était bel et bien fortement intoxiqué par l’alcool. 

L’homme âgé de 57 ans avait un taux d’alcoolémie trois fois plus élevé que la limite permise par la loi. Rappelons que les patrouilleurs ont reçu le signalement d’un citoyen qui avait remarqué qu’une voiture louvoyait sur l’autoroute à la hauteur de Marieville. 

Lorsque les policiers l’ont localisé, l’individu s’est immobilisé au beau milieu de l’autoroute, dans les voies de circulation. Le quinquagénaire a été arrêté et conduit au poste de police où il a échoué l’alcootest. L’homme a été remis en liberté d’ici sa comparution. Karine Blanchard

Découverte d’une poudre blanche suspecte à Bromont

La découverte d’une poudre blanche suspecte dans un conteneur chez Olymbec à Bromont a donné lieu à tout un branle-bas de combat, mardi après-midi. 

Un employé a découvert la substance dans un conteneur qui venait d’être livré. Il a aussitôt contacté les services d’urgence. 

Le bâtiment a été évacué de façon préventive. Les pompiers de Bromont sont intervenus. Ils ont fait appel à leurs collègues de Cowansville spécialisés pour intervenir en présence de matière dangereuse. 

L’affaire a finalement été transférée aux policiers. Les agents de Bromont n’ont pris aucune chance et ont demandé l’assistance des techniciens en explosifs de la Sûreté du Québec. Au final, il s’est avéré que la poudre blanche était inoffensive. Karine Blanchard