Les barrages routiers tenus ce week-end dans la région ont mené à l'arrestation de trois conducteurs aux capacités affaiblies par la drogue ou l'alcool.

L'actualité policière en bref

Les barrages routiers tenus ce week-end dans la région ont mené à l'arrestation de trois conducteurs aux capacités affaiblies par la drogue ou l'alcool
Barrages routiers: trois arrestations
Les barrages routiers tenus ce week-end dans la région ont mené à l'arrestation de trois conducteurs aux capacités affaiblies par la drogue ou l'alcool
Granby, un barrage a permis de passer en revue près de 400 automobilistes, vendredi soir, dans la rue Principale. Une personne a été arrêtée.
À Bromont, le barrage de vendredi soir a mené à l'arrestation d'une personne dont les capacités étaient affaiblies par la drogue. Un agent évaluateur, spécialement formé en la matière, était sur place et lui a fait passer les tests nécessaires pour la détection de la drogue.
Un test d'urine a été envoyé en laboratoire pour confirmer ses observations. Les policiers se trouvaient à ce moment-là dans la rue Magenta, en compagnie de collègues de la Sûreté du Québec.
Environ 200 conducteurs ont été vérifiés. Un deuxième barrage, à Bromont, s'est tenu à l'intersection des rues Châteauguay et Gaspé, samedi. Une personne a été arrêtée en état d'ébriété. (Cynthia Laflamme)
La SQ veut votre sang!
La Sûreté du Québec en Haute-Yamaska invite les citoyens à sa collecte de sang, qui se tiendra mardi entre 13 h 30 et 19 h 30, au sous-sol de l'église Saint-Bernardin, située au 5005, rue Foster, à Waterloo. Héma-Québec y sera pour récolter les précieux dons qui sauveront plusieurs vies.
L'équipe espère accueillir 100 donneurs.
«Toutes les 80 secondes, une personne a besoin de sang au Québec. Chaque jour, Héma-Québec doit prélever au moins 1000 dons de sang afin de répondre à l'ensemble des demandes des hôpitaux québécois», indique Héma-Québec dans un communiqué.
Pour donner, il suffit d'avoir 60 minutes devant soi, d'être âgé de plus de 18 ans et d'être en bonne santé. Certaines restrictions sont toutefois en vigueur. Pour les connaître, visitez le site Internet d'Héma-Québec. (La Voix de l'Est)