À la lumière de l’analyse des échantillons des dernières heures, la Ville de Granby a levé l’avis d’ébullition d’eau préventif, émis le 14 octobre dernier, pour les citoyens et citoyennes d’un large secteur situé à l’ouest des rues Simonds Sud et Nord.

L’actualité locale en bref

Levée de l’avis d’ébullition préventif

À la lumière de l’analyse des échantillons des dernières heures, la Ville de Granby a levé l’avis d’ébullition d’eau préventif, émis le 14 octobre dernier, pour les citoyens et citoyennes d’un large secteur situé à l’ouest des rues Simonds Sud et Nord. La situation, provoquée par un bris d’aqueduc s’étant produit à l’intersection des rues Principale et Simonds, est maintenant rétablie, a laissé savoir la Ville par voie de communiqué lundi après-midi. Il n’est donc plus nécessaire de faire bouillir l’eau avant de la consommer. Pour plus de précision quant au secteur visé, la population peut se référer au www.ville.granby.qc.ca. La Voix de l’Est

Collision à Sainte-Christine: l’identité de la victime dévoilée

L’identité du motocycliste qui a perdu la vie tragiquement dimanche à Sainte-Christine a été dévoilée lundi. Il s’agit de Daniel Gosselin, 53 ans, de Valcourt. La victime roulait à moto dans la route 222 en compagnie d’une autre motocycliste lorsqu’elle a été heurtée par un VUS. Son engin est resté coincé sous le véhicule. Le motocycliste n’a pas survécu à la collision. La motocycliste qui l’accompagnait a été blessée, mais ses blessures ne laissent pas craindre pour sa vie. La Sûreté du Québec poursuit son enquête. Il semble que le conducteur du VUS aurait effectué son arrêt obligatoire, mais qu’il aurait omis de s’assurer de l’absence de danger avant de s’engager sur la route provinciale. Karine Blanchard

Une heure du conte entre les générations à Cowansville

Depuis le début octobre, l’heure du conte est synonyme de rencontre intergénérationnelle pour plusieurs classes de maternelle, première et deuxième année de Cowansville. Grâce au nouveau programme Lire et faire lire, un aîné bénévole-lecteur se rend une fois par semaine dans le groupe scolaire auquel il a été jumelé pour y raconter une histoire. Les écoles primaires Curé-A.-Petit et Heroes’ Memorial recevront ces visites durant huit semaines. « Ce programme est idéal pour le développement de liens entre les générations et pour susciter l’intérêt de la lecture chez les enfants. C’est également une belle façon d’inclure les aînés, de briser leur isolement en leur offrant un rôle dans des activités auprès des jeunes », mentionne Aude McDermott, coordonnatrice du programme Lire et faire lire de Cowansville. Le pLire et faire lire a été fondé en France en 1999. Il est implanté au Québec depuis 2002. Plus de détails sont disponibles au www.lireetfairelire.qc.ca. Marie-Ève Lambert