La présence depuis quelques jours d'une paruline à gorge jaune au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin à Granby fait courir les ornithologues amateurs.

L'actualité en bref

De la visite rare au CINLB
La présence depuis quelques jours d'une paruline à gorge jaune au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin à Granby fait courir les ornithologues amateurs.
Le mot s'est répandu sur la page des oiseaux rares du Québec.
Selon ce site Internet, la présence d'une paruline à gorge jaune dans la région est considérée comme une « espèce exceptionnelle ».
On la retrouve habituellement au sud des États-Unis, a souligné mardi matin un ornithologue rencontré sur place.
« Son GPS doit être mêlé », a-t-il lancé, amusé. Celui-ci avait quitté Saint-Jérôme aux aurores dans l'espoir d'observer la petite paruline, qui a été aperçue à quelques reprises, souvent tôt le matin, au sommet des conifères, près du stationnement et de la piste cyclable.
D'autres passionnés d'oiseaux, armés aussi de leur appareil photo et de leur puissante lunette d'approche, avaient fait la route depuis la région montréalaise. Marie-France Létourneau 
Conférence sur les abeilles au CINLB
Qu'est-ce qu'une ruche écologique ? David Mérino-Rigaill en discutera samedi lors d'une conférence gratuite au Centre d'interprétation de la nature du lac Boivin, de 13 h 30 à 15 h 30.
Ce spécialiste expliquera aux participants que ces ruches respectueuses des abeilles peuvent être installées autant à la campagne qu'en milieu urbain.
M. Mérino-Rigaill parlera également des problèmes qui menacent les abeilles, sur la façon dont on peut adapter nos comportements pour ne pas leur nuire ainsi que des liens qui unissent cet insecte aux humains.
Information et réservation au 450 375-3861 ou au www.cinlb.org. La Voix de l'Est
Reprise du faucardage
Les activités de faucardage, entreprises l'an dernier dans le lac Boivin, ont repris mardi.
Un nouveau certificat d'autorisation a été délivré par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour permettre ces travaux.
Le faucardage consiste à sectionner et à retirer les plantes aquatiques qui envahissent le plan d'eau.
« Afin de préserver l'intégrité écologique de l'habitat du poisson, le ministère exige que les activités de faucardage soient réalisées sur la même portion qu'en 2016, soit une étendue de 20 hectares correspondant à 10,8 % de la superficie totale du lac. Cette première coupe sera effectuée à 50 cm de la surface et une seconde coupe sera réalisée à 30 cm du fond au cours du mois de septembre », a commenté par voie de communiqué le coordonnateur de la division de l'environnement à la Ville, Serge Drolet.
Pour des raisons de sécurité, les embarcations sont interdites pendant la durée des travaux sur la section nord du lac, entre la rue Quévillon et le quai flottant. Marie-France Létourneau 
Bancs d'église aux enchères
Les bancs de l'église Notre-Dame seront vendus aux enchères au cours de l'été, ont accepté les élus de Granby, lors de la dernière séance du conseil.
Le prix de vente minimal a été fixé à 50 $ par banc. La Ville se départira de 110 bancs, la majorité de six ou sept places.
La date de l'enchère publique n'a pas encore été établie, mais, dans le cadre des travaux de réaménagement de l'ex-lieu de culte, les bancs devront avoir quitté la nef au plus tard à la fin août, a souligné le conseiller municipal et maire suppléant, Jocelyn Dupuis.
Ce vaste espace est appelé à devenir une salle multifonctionnelle, alors que le Cégep de Granby installera sa technique de génie mécanique en bonne partie au sous-sol de l'endroit.
Le retrait des bancs ne signifiera toutefois pas qu'il n'y aura plus de spectacles ou de concerts présentés sur place, a assuré M. Dupuis. Marie-France Létourneau
3e Bootcamp-Race de Granby
« Le pays a absolument besoin de soldats de la santé », indique le site du Bootcamp-Race concernant l'édition 2017.
La populaire course à obstacles se tiendra le 19 août au 1200, boulevard industriel, à Granby. D'une distance de 6 km, elle est composée de 25 obstacles dignes d'un entraînement militaire.
Il est possible de relever ce défi seul ou en équipe. Les enfants de 9 à 14 ans doivent être accompagnés d'un adulte. L'événement s'adresse autant aux sportifs endurcis qu'aux familles et aux groupes corporatifs. Près de 2500 coureurs sont attendus. Pour s'inscrire : www.tickets.justrun.ca. Samuel Leblanc