démolition presbytère notre dame

L'actualité en bref

Église Notre-Dame: le presbytère démoli
Le projet de réaménagement de l'église Notre-Dame à Granby s'est matérialisé mardi avec la démolition du presbytère jouxtant l'ex-lieu de culte, appelé à devenir le pavillon Notre-Dame et à accueillir des étudiants du Cégep de Granby.
Le bâtiment avait été construit en 1967 par l'architecte granbyen Laurent St-Pierre, a souligné la directrice adjointe de la Société d'histoire de la Haute-Yamaska, Cecilia Capocchi.
Il a remplacé, à l'époque, le presbytère initial érigé en 1893. La Société d'histoire avait reçu le feu vert de la Ville pour récupérer les éléments patrimoniaux, mais il n'y avait rien de particulier, dit Mme Cappocchi.
La Fondation Gérard-Bossé, la Fondation Ma vie en main ainsi que les Chevaliers de Colomb, conseil 9842 Sainte-Trinité, ont aussi pu obtenir certains éléments.
« Le presbytère n'a pas de valeur patrimoniale et il ne répond pas aux normes du bâtiment. Ça coûterait plus cher de le remettre aux normes que la valeur du bâtiment. Et je ne suis pas sûr que ça mettrait l'église très en valeur de garder cette verrue urbanistique là », avait déclaré en décembre dernier le maire de Granby, Pascal Bonin, pour justifier la démolition.
L'aménagement de la Place du savoir à ce nouvel endroit dégagé a été proposé dans le cadre des portes ouvertes sur le réaménagement du centre-ville. Marie-France Létourneau
Branle-bas de combat au lac Roxton
Un quatre-roues ayant sombré dans le lac Roxton a causé tout un branle-bas de combat, mardi après-midi. Heureusement, le conducteur téméraire a réussi à se sortir par ses propres moyens de sa fâcheuse position.
C'est un résident non loin du lac qui aurait aperçu le véhicule tout-terrain de l'eau, vers 16 h. Il a tout de suite contacté les services d'urgence, craignant pour le conducteur. Plusieurs pompiers ont été dépêchés sur les lieux.
« Finalement, le conducteur, un résident du secteur, était chez lui, sain et sauf », a confirmé le directeur du service incendie de Roxton Pond, Claude Rainville.
Le quatre-roues a pu être dégagé du lac Roxton vers 17 h 35, malgré les conditions météorologiques peu favorables à une telle opération. Antoine Lacroix
Un véhicule de MAtv a percuté le bâtiment abritant la Banque Royale du Canada, au centre-ville de Granby, vers 14 h mardi après-midi.
Accident à la Banque Royale
Un véhicule de MAtv a percuté le bâtiment abritant la Banque Royale du Canada, au centre-ville de Granby, vers 14 h mardi après-midi. La conductrice aurait perdu le contrôle de la voiture et aurait subi des blessures mineures, qui n'ont pas nécessité un transport au centre hospitalier. Antoine Lacroix
Incendie dans un bâtiment agricole de Saint-Pie
Un incendie généralisé s'est déclaré vers 18 h 30 dans un bâtiment agricole de Saint-Pie, situé dans le petit rang Saint-François.
Selon la Sûreté du Québec, il s'agit d'un feu dans une grange.
Il a été impossible de s'entretenir avec le service des incendies de la ville de Saint-Pie pour obtenir plus de détails. Antoine Lacroix
Des employés de La Voix de l'Est honorés
Plusieurs employés de La Voix de l'Est ont été honorés mardi pour leurs années de service à l'emploi du journal. Également, Alain Beaudry, désormais à la retraite, a vu ses 27 années de travail au quotidien granbyen soulignées.
Sur la photo, la présidente et éditrice, Louise Boisvert, Marie-Ève Lambert (5 ans), François Guillemette (30 ans), Maryse Bérubé (15 ans), Alain Beaudry, Karine Blanchard (10 ans), Isabelle Gaboriault (15 ans), le directeur de l'information, Marc Gendron (5 ans), Carole Marcil (5 ans) et le rédacteur en chef, Maurice Cloutier. Absents, Marie-Audrey Lussier (1 an), Line Turcotte (15 ans) et Mélanie Couture (15 ans). La Voix de l'Est
La Ville de Cowansville a lancé mardi le projet « 100 en 3 jours » afin de rassembler ses citoyens et les sensibiliser à être des acteurs de changement et d'action pour améliorer l'espace public de la municipalité.
100 en 3 jours : un projet pour rassembler les citoyens
La Ville de Cowansville a lancé mardi le projet « 100 en 3 jours » afin de rassembler ses citoyens et les sensibiliser à être des acteurs de changement et d'action pour améliorer l'espace public de la municipalité.
L'objectif : réaliser 100 activités ou projets en trois jours.
« L'événement 100 en 3 jours est un bel exemple de projet visant à favoriser les initiatives citoyennes. C'est grâce à la participation de nos citoyens que nous réussirons ce défi et ainsi améliorerons notre ville, soutiendrons les idées citoyennes et surtout développerons une communauté encore plus unie. Il n'y a pas de projets trop petits, nous invitons les citoyens à laisser libre cours à leur créativité », explique le maire de Cowansville, Arthur Fauteux.
De son côté, la directrice du service de la culture, du tourisme et du patrimoine à Cowansville Marie-Maude Secours (sur la photo) considère que le défi favorisera « l'émergence de nouvelles idées ».
Il est possible d'inscrire un projet ou une activité au www.100en3jourscowansville.com du 14 mars au 26 mai. Les projets se dérouleront les 1er, 2 et 3 juin à Cowansville. La Voix de l'Est