La réfection de la rue Victoria à Lac-Brome sera réalisée en 2018.

Lac-Brome reporte des travaux de 4 millions de dollars

La Ville de Lac-Brome reporte à 2018 les travaux prévus sur la rue Victoria dans le secteur de Knowlton. Des soumissions dépassant les estimations et des contraintes posées par le ruisseau Coldbrook expliquent cette décision du conseil.
Les travaux évalués à 4 millions de dollars devaient consister à moderniser les réseaux d'aqueduc et d'égout ainsi qu'à reconstruire les trottoirs et le pavé sur un tronçon de 1,2 kilomètre dans la rue Victoria­, entre les rues Centre et Maple. Toute­fois, les deux soumissions reçues au terme de l'appel d'offres excèdent le budget prévu, la plus basse offre étant de 20 % supérieure aux estimations. Il appert aussi que les plans et devis devront être modifiés pour tenir compte d'un talus particulièrement élevé le long du ruisseau Coldbrook, souligne le conseiller Lee Patterson.
« On ne revoit pas le projet dans son ensemble. Mais on va voir si on peut le changer pour essayer de diminuer les coûts », a-t-il dit en entrevue.
La Ville a obtenu une subvention gouvernementale de 2 millions de dollars pour ce projet dans le cadre du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées. Les travaux devaient être complétés avant le 31 mars 2018, selon les termes du programme. Les autorités municipales ont bon espoir que les gouvernements prolongeront ce délai d'un an, soutiennent-elles dans un communiqué­ envoyé mardi.
« Dans le contexte où tout indique que le gouvernement reportera au 31 mars 2019 l'échéance pour la finalisation des travaux, VLB a donc choisi de reprendre l'appel d'offres en allongeant l'échéancier de réalisation du chantier et en modifiant quelque peu certaines exigences afin de respecter l'estimation originale des coûts », peut-on lire dans le document.
Projet attendu
La réfection de ce tronçon est dans l'air depuis quelques années, a fait remarquer M. Patterson. « Les gens vont être déçus. Ils nous en parlent beaucoup. C'est dommage parce qu'on a les sous pour faire les travaux, c'est super motivant, mais on pense qu'il est plus sage d'attendre encore un an pour obtenir des meilleures soumissions. »
« Le conseil est bien au fait de l'état de dégradation des infrastructures de ce secteur et ce projet reste une haute priorité pour l'administration », a affirmé le maire Richard Burcombe dans le communiqué. L'administration municipale prévoit rencontrer les résidants du secteur dans les prochaines semaines pour faire le point avec eux.