« On est des municipalités avec de grands territoires, avec des lacs et des montagnes. On a pas mal le même ADN », illustre Donald Mireault. L'officier dirigera dès la fin août les services incendies de Lac-Brome et de Sutton.

Lac-Brome et Sutton allient leurs services des incendies

Les services des incendies des villes de Lac-Brome et de Sutton auront bientôt une seule administration. Cette alliance vise à permettre aux deux entités de mieux coordonner leur travail et d'améliorer leur efficacité d'intervention.
Il ne s'agit pas d'une fusion, insistent les dirigeants des deux municipalités. C'est plutôt une mise en commun administrative des deux services qui facilitera l'ensemble de leur travail, explique Donald Mireault, directeur du service des incendies de Sutton. « Nous aurons une gestion performante et de haute qualité », assure celui qui chapeautera dès la fin du mois d'août les deux services.
Les services incendies de toutes les municipalités sont confrontés à des enjeux majeurs, explique M. Mireault. Le recrutement de nouveaux pompiers est difficile, la rétention des pompiers en place est problématique, les budgets sont limités et la pression forte de la part des autorités politiques pour améliorer les services rendus, d'énumérer l'officier.
En partageant une direction unique, croit M. Mireault, les deux services travailleront plus étroitement ensemble ce qui améliorera leur travail. Les procédures d'intervention seront uniformisées, les formations des pompiers seront plus efficaces, soutient-il. Les sapeurs des deux services pourront s'entraîner ensemble et les deux municipalités pourront planifier ensemble l'achat d'équipements spécialisés, notamment des véhicules. Ces mises en commun devraient se traduire par des économies, calcule-t-il.
L'idée de joindre les forces des deux municipalités est dans les airs depuis deux ans. M. Mireault et son homologue de Lac-Brome, Pierre Laplante, ont pu en discuter longuement pour planifier le tout. Le fait que M. Laplante tirera sa révérence le 25 août, après 42 ans de service municipal, dont 30 ans en tant que pompier, représentait une « excellente occasion de revoir nos façons de faire, de repositionner nos municipalités pour l'avenir », a dit Richard Burcombe, maire de Lac-Brome.
Les municipalités doivent s'entraider pour assurer la meilleure protection possible de leurs citoyens, soutient Louis Dandenault. Le maire de Sutton a rappelé les tragédies de L'Isle-Verte et de Lac-Mégantic ces dernières années. Le déraillement de wagons contenant du pétrole le 6 juillet 2013 avait causé la mort de 47 personnes au centre-ville de Lac-Mégantic. Le 23 janvier 2014, 32 personnes avaient péri dans l'incendie d'une maison de retraite à L'Isle-Verte.
Combats côte à côte
Les deux services se connaissent très bien. Leurs pompiers combattent côte à côte chaque année entre 20 et 30 incendies et se prêtent main-forte lors des opérations de sauvetage. « On est des municipalités avec de grands territoires, avec des lacs et des montagnes. On a pas mal le même ADN », illustre M. Mireault.
Le regroupement des services administratifs devrait déboucher sur des économies d'échelle pour les deux municipalités, a dit Gilbert Arel, directeur général de la Ville de Lac-Brome. Il n'a pu donner une estimation. Le but premier de l'exercice, a-t-il dit, est de rehausser la qualité du service.
Le partenariat touche également les municipalités de Bolton Ouest, de Brome et d'Abercorn. La première est signataire d'une entente de services incendie avec Lac-Brome tandis que les deux autres ont une entente similaire avec Sutton. 
Les services des premiers répondants demeurent sous la responsabilité de chacune des deux municipalités. Lac-Brome continuera aussi d'assumer la responsabilité de la patrouille nautique sur le lac.