Éric Racine, directeur général de la commission scolaire du Val-des-Cerfs

Lab-école: l’échéancier pourrait être plus long

Shefford pourrait avoir à patienter plus longtemps que prévu avant d’accueillir un Lab-école sur son territoire.

L’ouverture de la première école de cette municipalité, annoncée le 5 juin, doit se faire « d’ici trois à cinq ans », signale le directeur général de la commission scolaire du Val-des-Cerfs, Éric Racine. Les premières informations évoquaient plutôt un horizon de trois ans.

« Ils veulent vraiment qu’on sorte des sentiers battus, qu’on consulte et qu’on y réfléchisse, dit M. Racine. On travaille en sous-groupes : un pour la cafétéria, la bibliothèque, la cour extérieure, etc. Ça prendra de huit mois à un an juste pour réfléchir aux différents plans, avant de passer au design architectural. »

Les sous-groupes mettront ensuite leurs idées en commun avant d’aller en appel d’offres. « On veut trouver les meilleures idées et bien faire les choses. C’est un laboratoire et ce qu’on fera sera un modèle de construction qui pourrait être exporté. »

Le dg de Val-des-Cerfs, qui a participé à une première rencontre mardi, est toutefois optimiste à l’idée que le Lab-école de Shefford pourrait quand même voir le jour à la rentrée 2021. « C’est réalisable », dit-il.

Convivialité
Le Lab-école vise à repenser les modèles de construction afin de rendre ces établissements plus conviviaux et propices à l’apprentissage. Les domaines de l’architecture, de l’alimentation et de l’activité physique sont examinés de près.

Face à certaines critiques entendues, notamment quant à l’emplacement du Lab-école à Shefford, le dg de Val-des-Cerfs rappelle qu’une école était projetée depuis quatre ans dans cette municipalité et que la possibilité qu’elle soit un Lab-école est apparue sur le tard. « J’ai eu le sundae et la cerise par-dessus », illustre-t-il.

« À Granby, j’ai encore de l’espace disponible [dans les écoles] et on a une pression démographique dans le secteur de Shefford. Que le Lab-école ait atterri là, c’est un adon. »

Les autres Lab-écoles seront construits à Montréal, Québec, Gatineau, Maskinongé, Rimouski et Saguenay. Celui de Shefford représente un investissement de 13,2 M$.