La pétition a été lancée en présence de Philip Beauchesne, Éric Chagnon, maire de Shefford, Benoît Léveillé, instigateur du projet, ainsi qu’Éric Racine, directeur général de la commission scolaire du Val-des-Cerfs.

Lab-École à Shefford: « C’est maintenant ou jamais »

Pour donner toutes les chances possibles au projet de Lab-École à Shefford, un comité de citoyens lance une pétition dans l’espoir de faire pencher la balance.

« On joue le tout pour le tout. Si on veut une école primaire, en particulier un Lab-École, c’est maintenant ou jamais, affirme l’instigateur du mouvement, Benoît Léveillé. Le timing est parfait, les fonds sont disponibles et on sent un grand engouement chez les gens. »

On sait que la commission scolaire du Val-des-Cerfs a déjà déposé sa demande pour que Shefford soit parmi les quelques « élus » à accueillir ce nouveau concept d’école du futur imaginé par le chef Ricardo Larrivée, Pierre Lavoie et l’architecte Pierre Thibault.

Le trio de fondateurs et de nombreux experts du Québec ont réuni leurs connaissances pour faire du Lab-École un endroit privilégiant l’environnement physique, l’alimentation et les saines habitudes de vie.

Selon plusieurs, Shefford cadre parfaitement dans cette mouvance, ne serait-ce que pour le site envisagé pour la construction d’une école primaire. Rappelons que l’immense terrain accessible par la route 112 est situé entre champs et boisés, avec un accès direct à la nature.

« Mais on ne parle pas juste d’un Lab-École ici, on parle d’un endroit qui deviendrait le cœur de la municipalité. Dans ce dossier, il n’y a que du positif pour tout le monde. Il faut que les responsables de Lab-École sentent que toute la communauté est derrière ce projet », croit Benoît Léveillé.

Lui et une dizaine de citoyens se mobilisent donc pour un ultime plaidoyer en faveur de leur municipalité. Selon eux, cela pourrait être le petit détail qui fera la différence dans le processus de sélection.

Car le dossier, rappelle M. Léveillé, a été « bien travaillé » par la commission scolaire du Val-des-Cerfs, la municipalité et la MRC de la Haute-Yamaska. « C’est déjà impeccable. »

Le temps presse
Une telle pétition pourrait-elle faire la différence ? « C’est sûr qu’il est minuit moins une... On a peu de temps, car les annonces doivent être faites bientôt. Mais c’est assurément un plus », croit le maire de Shefford, Éric Chagnon.

Le temps presse en effet. Le comité dispose d’un peu plus d’une semaine pour faire circuler la pétition, disponible depuis vendredi. « C’est une course contre la montre. Je dois tout envoyer le 23 avril, laisse entendre M. Léveillé, lui-même enseignant au primaire.

L’énoncé de la pétition d’appui va comme suit : « Par notre signature, nous demandons par la présente l’octroi d’une école primaire de type Lab-École pour Shefford. À ce jour, il n’y a pas d’école primaire dans notre municipalité de près de 7000 habitants. La construction d’une école primaire dans notre municipalité est un besoin et une priorité pour nous. »

Les personnes intéressées à apposer leur signature peuvent le faire en ligne au www.petitions24.net/appui_au_lab-ecole_shefford, ou dans plusieurs commerces de Shefford.

Au cours des prochains jours, des bénévoles prévoient également sillonner plusieurs secteurs de la municipalité pour faire signer la pétition de porte en porte.

« Il y a un momentum, il faut en profiter ! », croit Benoît Léveillé.