Une crevaison sur une remorque transportant de l’hydrogène liquide a nécessité­ la fermeture complète de l’autoroute 10. Lorsque la pression a été libérée du réservoir, une fumée blanche s’est dégagée.

L’A10 fermée en raison d’une crevaison

L’autoroute 10 a été fermée à la circulation pendant environ une heure, entre Saint-Césaire et Marieville en direction est, vendredi midi, en raison d’un risque de fuite de gaz causé par une crevaison sur une remorque transportant de l’hydrogène liquide.

Le pneu sectionné a accroché un tuyau dans lequel circule l’hydrogène sous forme liquide, une matière dangereuse hautement explosive. Heureusement, le tuyau ne contenait à ce moment qu’une vapeur d’hydrogène, indique le responsable de l’intervention des pompiers dépêchés sur place, Patrick Brodeur, ce qui a simplifié l’intervention.

La compagnie Linde Canada a des protocoles très stricts à respecter, ajoute-t-il. L’autoroute 10 a dû être fermée à la circulation par la SQ pour que le protocole puisse suivre son cours. Pendant ce temps, les automobilistes devaient emprunter la route 112.

Les deux employés à bord du camion ont alors ouvert la valve à surpression, comme ils le font régulièrement à la livraison de l’hydrogène. « Ça a libéré la pression et, quand il n’y a plus eu de gaz, le camion a été sécurisé, précise M. Brodeur. Les responsables de Linde sont aussi venus pour réparer la fuite sur place. »

Les pompiers de Saint-Césaire et de Marieville sont demeurés sur place le temps de l’intervention des experts. « Il ne fallait pas qu’il y ait une seule étincelle. On avait le vent dans le dos, ça nous aidait. »

À 13 h 30, le camion et les patrouilleurs de la Sûreté du Québec étaient toujours sur place le temps que le pneu soit remplacé.