Les stations météorologiques permettent notamment de recueillir des données sur l’état et la température de la chaussée.

La Ville installe cinq stations météorologiques

Les opérations de déneigement seront désormais mieux exécutées grâce à cinq stations météorologiques installées sur le territoire de la municipalité de Granby. En recueillant des données précises sur l’état des routes, le département des travaux publics pourra planifier ses interventions avec plus de précision et ainsi permettre aux automobilistes de rouler sur une chaussée mieux déneigée.

En plus d’une caméra qui permettra aux responsables du déneigement de visualiser en temps réel l’état de la chaussée, le système peut également évaluer la température de la chaussée et la quantité des précipitations. Les cinq stations ne sont toutefois pas toutes équipées des mêmes instruments.

Ces outils permettront de prendre plus rapidement des décisions quant aux méthodes de déneigement à utiliser.

« Seulement pour avoir la température de la chaussée, ça vaut vraiment la peine. C’est un élément critique qui est essentiel à la prise de décision pour savoir quel mélange d’abrasifs on utilise », explique François Méthot-Borduas, directeur des travaux publics à la Ville de Granby.

Puisque la température peut varier d’un quartier à un autre, les cinq stations météo colligeront des données hyperlocales qui pourront être consultées en complément des informations et des prévisions fournies par les stations régionales d’Environnement Canada. « Deux ou trois degrés d’écart, ça peut faire une grande différence », souligne M. Méthot-Borduas.

Efficacité

À peine quelques jours après l’installation des stations, dame nature a permis à ces nouveaux outils de prouver leur utilité.

« Déjà avec la première accumulation, ça nous a servi aujourd’hui. Par exemple sur la rue Cowie, il y a tendance à y avoir des lames de neige et plutôt que d’envoyer une patrouille pour constater l’accumulation, on peut la voir en tout temps avec la caméra », précise François Méthot-Borduas.

Indépendamment de cette nouvelle technologie, des ajustements devront être faits pour assurer l’efficacité du déneigement. Le directeur des travaux publics n’entretient cependant aucun doute quant à la pertinence des stations météorologiques.

Outre celle de la rue Cowie (située près de l’intersection avec le chemin Beaudry), les autres stations se retrouvent dans la rue Principale (intersection avec la rue Dufferin), dans la rue Beauport (entre les rues Bois-Francs et Bois-des-Fillion), dans le boulevard Industriel (près de l’intersection avec la route 139) ainsi qu’à l’extrémité de la rue Brosseau.

Question de rassurer les citoyens, M. Méthot-Borduas précise que l’accès à ces caméras sera « très restreint » et que toutes les données recueillies par les stations météorologiques seront exclusivement réservées à un usage interne.

Les stations météorologiques ont été achetées à l’entreprise albertaine Campbell Scientific, basée à Edmonton.