La Ville de Granby a joint sa voix lundi à celle de nombreux citoyens des quatre coins du Québec pour saluer la mémoire de Joyce Echaquan, membre de la communauté atikamekw, décédée dans des circonstances tragiques.
La Ville de Granby a joint sa voix lundi à celle de nombreux citoyens des quatre coins du Québec pour saluer la mémoire de Joyce Echaquan, membre de la communauté atikamekw, décédée dans des circonstances tragiques.

La Ville de Granby salue la mémoire de Joyce Echaquan

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
La Ville de Granby a joint sa voix lundi à celle de nombreux citoyens des quatre coins du Québec pour saluer la mémoire de Joyce Echaquan, membre de la communauté atikamekw, décédée dans des circonstances tragiques.

«En tant que maire d’une municipalité qui désire promouvoir l’égalité humaine, l’histoire de Mme Echaquan nous a profondément touchés à Granby», a déclaré par voie de communiqué le maire, Pascal Bonin. 

«Dans la mesure où nous sommes une Ville qui désire faire de la diversité une source de richesse, vous comprendrez que les membres du conseil municipal et moi-même sommes atterrés devant les circonstances du décès de Mme Echaquan, qui ont grandement manqué de dignité. À Granby, on ne tolère pas le racisme. (...) Nous désirons aussi partager notre soutien à la famille de Mme Echaquan, en plus de souligner notre solidarité auprès de la nation atikamekw et à l’ensemble des communautés des Premières Nations du pays», a-t-il notamment ajouté.