Josée Drapeau et Yannick Paquette avec la petite Naéva et une poupée à son effigie.

La triste fin d'une trop courte vie

Les 17 mois qu'aura vécu la petite Naéva Paquette auront touché les gens de la région - et du Québec - directement au coeur. C'est enveloppée d'amour et dans les bras de son père que la fillette a quitté sa famille, tôt hier matin à l'hôpital de Montréal pour enfants.
«Les prochaines semaines, les prochains mois, les prochaines années vont être pénibles. Mais on est très fiers d'elle. Naéva a livré une vraie bataille de championne», a confié la maman, Josée Drapeau, en début d'après-midi.
Naéva Paquette n'avait que quelques mois lorsque ses parents Josée Drapeau et Yannick Paquette ont reçu le diagnostic qui a secoué leur vie. Leur bébé était atteint d'une maladie dégénérative de la famille des leucodystrophies de type Krabbe. Une série de mots compliqués qui portait une signification cruellement simple: la maladie l'emportera bientôt. L'avenir ne se conjuguait plus en années, mais en mois et en semaines.
À 4 mois, la fillette aux grands yeux et aux petites frisettes a cessé de rire. À 6 mois, elle faisait de grosses crises et devait composer avec des spasmes plusieurs fois par jour. En juillet dernier, Naéva perdait la vue.
Tous les détails dans notre édition de lundi