Le projet de transformation réalisé à l’église Notre-Dame à Granby au cours des dernières années est en lice pour un prix d’excellence, dans la catégorie «Réutilisation», décerné par le Conseil du patrimoine religieux du Québec.
Le projet de transformation réalisé à l’église Notre-Dame à Granby au cours des dernières années est en lice pour un prix d’excellence, dans la catégorie «Réutilisation», décerné par le Conseil du patrimoine religieux du Québec.

La transformation de l’église Notre-Dame en lice pour un prix d’excellence

Marie-France Létourneau
Marie-France Létourneau
La Voix de l'Est
L’important projet de transformation réalisé à l’église Notre-Dame à Granby au cours des dernières années est en lice pour un prix d’excellence, dans la catégorie «Réutilisation», décerné par le Conseil du patrimoine religieux du Québec.

Le projet granbyen pourrait aussi remporter un prix coup de coeur, alors que le public est appelé à voter pour son projet favori. Les projets retenus sont détaillés en ligne (https://concours.patrimoine-religieux.qc.ca), où il est possible de voter, d’ici le 9 octobre, pour son coup de coeur.

La Ville de Granby a invité vendredi par voie de communiqué les citoyens à exprimer leur appui au projet du Centre Notre-Dame.

«Le fonctionnement pour voter est très simple : il suffit de posséder une adresse électronique et de valider son vote une fois la confirmation arrivée dans sa boîte courriel», est-il souligné.

Outre la transformation de l’église Notre-Dame, les projets de la Chapelle du rang 1 à Lac-Mégantic, de la coopérative d’habitation La Scala à Montréal, de la Maison de soins palliatifs et centre de jour Saint-Raphaël à Montréal ainsi que de La Scala Santa à Lac-Bouchette ont également été retenus dans la catégorie «Réutilisation».

Nouveaux usages

À Granby, la transformation de l’ex-lieu de culte a permis d’ajouter deux nouveaux usages. Outre la salle multifonctionnelle — qui peut aussi faire office de salle de spectacles —, aménagée dans la nef, les programmes de génie mécanique et de génie industriel du Cégep de Granby y ont leurs quartiers au rez-de-chaussée ainsi que dans une nouvelle construction annexée au bâtiment centenaire.

«Ces nouveaux usages encouragent l’innovation et le développement de la communauté tout en conservant des éléments importants du patrimoine bâti. Alors que la mise aux normes du bâtiment a permis la stabilisation et la sauvegarde de l’extérieur, la salle de spectacle, accueillant plus de 500 personnes, comporte toujours l’orgue, les fresques et les vitraux du lieu de culte», fait valoir la Ville.

Lancé en 2017, le chantier a officiellement été complété à l’automne 2019. Certains travaux, qui n’empêchent pas l’utilisation des lieux, ont toutefois été réalisés au cours des dernières semaines.

Pour l’heure, la facture finale du projet n’a pas encore été comptabilisée. Le contrat initial avait été accordé au coût de 13 millions $. Mais des coûts supplémentaires se sont ajoutés durant la réalisation du chantier.