À l’avant-plan, Luce S. Bérard, Léa Chaurest et Martin Couture ont reçu un prix spécialement conçu par l’Atelier 19.

La solidarité récompensée grâce au Gala Stop Pauvreté

Le grand cœur et l’engagement de citoyens de la région ont été célébrés, mardi soir, alors que le Groupe Actions Solutions Pauvreté (GASP) de la Haute-Yamaska a remis ses douzièmes prix STOP Pauvreté, le tout à l’hôtel de ville de Granby.

Lancés en 2006, les prix STOP Pauvreté ont mis en lumière, au fil des ans, le travail accompli dans l’ombre par des citoyens impliqués de la région afin de lutter contre la pauvreté et améliorer la qualité de vie de ceux affligés par l’exclusion sociale. Ils sont remis le 20 février de chaque année pour souligner la Journée mondiale de la justice sociale.

Luce S. Bérard s’est vu décerner le Prix GASP remis à un individu pour souligner son implication constante au sein de la communauté depuis plus de deux décennies. Elle a notamment donné de son temps à l’AFÉAS et à l’AQDR. La dame est également l’auteure de plusieurs mémoires à travers lesquels elle propose des modifications législatives et des gestes concrets à adopter pour améliorer l’accessibilité universelle des logements, les droits des femmes, des aînés et des personnes se trouvant en situation de pauvreté. Elle œuvre aussi à améliorer l’offre de logement social dans la région.

Le prix remis à un groupe ayant posé une action concrète pour lutter contre la pauvreté a ensuite été octroyé au comité organisateur du souper de Noël de Waterloo. Celui-ci est constitué de nombreux bénévoles et de membres de la Maison des jeunes l’Exit et de l’Espace famille de Waterloo. Le repas de Noël mis sur pied par cette alliance permet chaque année de rassembler plus de 300 convives, de les sortir de l’isolement et de leur offrir du réconfort pour la période des Fêtes.

Enfin, la relève a été fièrement représentée par la jeune Léa Chaurest, qui a reçu le Prix Jeunesse GASP/Atelier 19. Âgée de 14 ans, l’adolescente investit temps et énergie depuis déjà quelques années pour donner au suivant, et ce, au sein de diverses causes. Elle s’implique notamment depuis deux ans auprès du Club des petits déjeuners en plus d’avoir laissé sa marque dans la Guignolée de l’Envolée. Sa compassion et son empathie ont été soulignées.

Devant le conseil municipal de Granby et les députés venus applaudir ces citoyens d’exception, les lauréats se sont vus décerner un prix spécialement conçu pour l’occasion par l’Atelier 19.