En augmentant la capacité de production de l'usine granbyenne, on pourra faire passer de 2,7 millions à 4,8 millions le nombre de contenants de yogourts produits chaque semaine.

La soif d'innover

Afin de demeurer le chef de file sur le marché canadien du yogourt, Aliments Ultima investit 14,4 millions de dollars pour implanter une nouvelle ligne de production de yogourts à boire dans son usine de Granby. Cela permettra de créer 36 emplois d'ici trois ans et de presque doubler la production.
Le président d'Aliments Ultima, Martin Parent (à gauche), a reçu la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade, et le maire Pascal Bonin à son usine de Granby.
Du nombre, une vingtaine de postes ont déjà été créés puisque la ligne de production est déjà fonctionnelle, a indiqué mardi le président d'Aliments Ultima, Martin Parent. « On parle d'opérateurs d'usine, de gens à la R & D (ndlr : recherche et développement) ; il y a des opportunités qui se présentent à tous les égards. On parle de 40 emplois à Granby, mais ça n'inclut pas quelques postes en soutien qui pourraient être créés à Saint-Hubert. »
Le patron n'a pas manqué de souligner le travail colossal accompli par l'entreprise au cours des dernières années, et ce, jusqu'à devenir « les meilleurs » dans l'industrie du yogourt. « L'innovation est dans notre ADN ; c'est une façon de penser qui nous anime. Nous avons transformé un grand défi en une grande force, en plus de faire rayonner le yogourt à travers le pays », a-t-il relevé.
« Nous sommes les meilleurs, nous voulons le demeurer, et nous faisons tout ce qu'il faut pour y arriver », a-t-il ajouté pour expliquer les investissements annoncés mardi matin lors d'une conférence de presse. 
L'an dernier, 12 millions de dollars avaient été investis par l'entreprise dont le siège social se situe à Saint-Hubert, somme moyenne injectée annuellement par Aliments Ultima dans ses diverses installations depuis six ans. 
Coup de pouce de Québec
De la rondelette somme, une enveloppe de 3,6 millions de dollars provient d'Investissement Québec sous la forme d'un prêt sans intérêts, le tout dans le cadre du programme ESSOR. La ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade, était présente pour en faire l'annonce. 
« Avec cet investissement, on voit concrètement ce que veut dire la modernisation de notre économie, mais aussi le manufacturier innovant », a indiqué la ministre, soulignant le « potentiel d'exportation extraordinaire » de ce secteur de l'économie.
« En modernisant son usine, l'entreprise crée des emplois, mais elle garantit aussi les emplois qu'elle a déjà, a ajouté la ministre. Elle fait rayonner le Québec. »
De la musique aux oreilles du maire de Granby, Pascal Bonin, qui n'a pas caché sa joie de voir l'un des fleurons de la municipalité investir localement pour créer et consolider des emplois chez lui. « C'est ici qu'est née la coop Agropur », a rappelé l'élu.
Celui-ci a par ailleurs souligné qu'en 2015, Granby a obtenu le titre de ville ayant le plus haut taux d'emploi par rapport à sa population. En 2016, pas moins de 121 millions de dollars ont été investis sur le territoire pour moderniser les installations manufacturières.
À l'assaut du marché
Actuellement, Aliments Ultima produit dans son usine de Granby environ 30 % du yogourt consommé au Canada. Depuis son lancement en 2012, la marque iögo est parvenue à accaparer plus ou moins 13 % des parts du marché du yogourt. D'ailleurs, a fait savoir M. Parent, iögo serait à elle seule responsable de l'augmentation de la consommation de yogourt au pays depuis trois ans.
La direction espère voir grimper sa part de marché à 20 % d'ici les trois prochaines années. 
En augmentant la capacité de production de l'usine granbyenne, on pourra, au terme des travaux de modernisation où seront automatisés certains procédés, faire passer de 2,7 millions à 4,8 millions le nombre de contenants de yogourts produits chaque semaine. « Nous imposons notre rythme au marché, car notre attitude est celle du challenger », a déclaré M. Parent.
Aliments Ultima emploie quelque 660 personnes au pays, dont environ 400 à son usine de Granby. La recherche et le développement de l'entreprise sont entièrement réalisés au Canada.