Le Comité permanent de l’agriculture vise une meilleure prévention des problèmes de santé mentale chez les agriculteurs

La santé mentale des agriculteurs préoccupante

Le Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire de la Chambre des communes a déposé mardi un rapport sur les défis en santé mentale auxquels sont confrontés les agriculteurs canadiens.

Ce rapport vise une meilleure prévention des problèmes de santé mentale chez les fermiers canadiens en soumettant dix recommandations. 

Les conditions météorologiques et environnementales, les fluctuations des marchés, l’endettement, les changements de réglementations et l’isolement que vivent de nombreux fermiers entrainent une forte pression sur ces individus. 

Cette étude est une initiative du député fédéral de Shefford, Pierre Breton. Les audiences ont permis au Comité d’identifier notamment que l’accessibilité aux soins de santé mentale dans les zones rurales demeure limitée. 

Selon M. Breton, les professionnels de la santé connaissent encore mal les spécificités du milieu agricole. 

Le Comité recommande notamment d’allouer plus de ressources à la lutte contre les causes des problèmes de santé mentale, notamment en valorisant le métier d’agriculteur auprès du public.