La salle de réception, appelée Le Fontenel, est une perte totale. Les dommages sont évalués à 750 000 $.

La salle de réception de l'Euro-Spa ravagée par un incendie

Un incendie a complètement ravagé samedi matin la salle de réception de l'Eurospa de Saint-Ignace-de-Stanbridge. Le bâtiment est une perte totale.
«Dès notre arrivée, nous avons dû adopter une méthode très défensive afin d'éviter de la propagation», a expliqué le chef des opérations du service des incendies de St-Ignace-de-Stanbridge, Éric Leclair.
« C'est tout un choc pour tout le monde. On a essayé que tout fonctionne normalement aujourd'hui, mais ça a été difficile », a confié la copropriétaire de l'Eurospa avec son mari, Christine Mühlbauer, rencontrée­ sur place par La Voix de l'Est.
Cette dernière se trouvait seule dans la salle de réception appelée Le Fontenel quand le feu s'est déclaré. « Je venais tout juste d'allumer le chauffage lorsque de la fumée a commencé à se propager. Je suis sortie tout de suite et j'ai contacté les pompiers vers 9 h 40. Ils sont arrivés très rapidement », raconte Mme Mühlbauer, qui préparait la salle en vue d'une réception de funérailles. L'endroit pouvait accueillir jusqu'à 400 personnes pour différents événements comme des mariages, des réunions de famille ou d'affaires.
Les causes de l'incendie n'ont pas encore été déterminées par les experts, mais la copropriétaire avance l'hypothèse d'un problème électrique.
Avec l'incendie du Fontenel, le centre Eurospa devra arrêter momentanément la tenue de réceptions, mais pourra poursuivre ses autres activités puisque ses autres bâtiments n'ont pas été touchés. Les propriétaires projettent déjà de reconstruire avant la saison estivale afin de pouvoir accueillir comme prévu de nombreux­ mariages. 
« On va voir avec les assurances, mais c'est clair que nous voulons reconstruire. C'est juste dommage, nous avions un mariage prévu le 14 février... Nous devrons trouver une solution », soupire Christine Mühlbauer.
Plus d'une dizaine de municipalités ont été appelées en renfort et une soixantaine de pompiers ont combattu le brasier, qui a été maîtrisé vers 14 h. Ces derniers ont réussi à circonscrire les flammes, de sorte qu'un bâtiment à proximité et un réservoir de gaz n'ont pas été touchés. « Dès notre arrivée, nous avons dû adopter une méthode très défensive afin d'éviter de la propagation, explique le chef des opérations du service des incendies de Saint-Ignace-de-Stanbridge­, Éric Leclair. L'incendie a été plutôt intense. »
« L'un des gros défis a été l'approvisionnement en eau, puisqu'il n'y a pas de réseau d'aqueduc dans le secteur. Il a donc fallu utiliser des piscines que des camions-citernes remplissaient régulièrement », précise­ M. Leclair. 
Les dommages sont évalués à 750 000 $.