La saison hivernale démarre en force alors que plusieurs activités de plein air peuvent déjà être pratiquées, dont le ski de fond « pas de patin » au club de golf Les Cèdres, à Granby.

La saison hivernale de plein air démarre en lion

L’arrivée en force de l’hiver cette semaine fait le bonheur des gestionnaires de centres de ski et de plein air. Le temps des Fêtes s’annonce prometteur, se réjouissent-ils.

« Quand on est ouvert avant les Fêtes, c’est toujours l’fun. Ce qu’il y a de plaisant aussi, au-delà de la neige qui est tombée, ce sont les prévisions. Il n’y a pas de redoux de prévu. On peut espérer arriver au temps des Fêtes avec assez de neige pour être opérationnels à 100 % », a lancé vendredi Serge Nadeau, propriétaire du club de golf les Cèdres, à Granby. 

Pour la 10e année consécutive, l’endroit accueille, l’hiver venu, les skieurs, raquetteurs, marcheurs et depuis l’an dernier, amateurs de vélos à pneus surdimensionnés (fatbike). Le coup d’envoi de la saison hivernale a été donné jeudi, souligne M. Nadeau. Ce n’est pas un record, mais ça demeure tôt. 

Pour l’heure, il est notamment possible d’y pratiquer la raquette et le ski de fond « pas de patin ». La couverture de neige est un peu mince, selon Serge Nadeau, pour offrir du ski de fond « style classique ». Un court trajet d’un kilomètre a néanmoins été tracé vendredi, dit-il. Les mardis et jeudis canins seront de retour, note le propriétaire, alors qu’il est possible d’y faire du skijoring, de la trottinette des neiges et du canicross. 

Neige fraîche 

Le ski de fond s’est aussi ajouté cette semaine aux activités qu’il est possible de pratiquer au Centre d’interprétation de la nature du lac Boivin (CINLB). Le traçage des pistes a débuté avec l’arrivée de la neige fraîche, a confirmé le directeur général de l’endroit, Mario Fortin. « Les conditions sont bonnes, même s’il n’y a pas des tonnes de neige », dit-il. 

Les fondeurs peuvent ainsi circuler sur le tracé enneigé de la piste cyclable La Granbyenne, soit une boucle qui fait près de 10 km. Sinon, les sentiers de randonnée pédestre du CINLB sont déneigés, rappelle-t-il. 

Le parc national de la Yamaska lance aussi ce samedi sa saison hivernale de belle manière. La vingtaine de centimètres de neige fraîche est particulièrement favorable à la pratique de la raquette, souligne le responsable du service de la conservation et de l’éducation au parc, Alain Mochon. 

Il est aussi possible de pratiquer sur place la randonnée pédestre, le ski nordique et, nouveauté cette année, le fatbike. Le terrain plutôt plat du parc devrait se montrer propice à cette activité qui connaît une popularité grandissante, estime Alain Mochon.

Même si le temps froid est au rendez-vous, le réservoir Choinière- n’est pas suffisamment glacé. La pêche blanche n’est donc pas permise pour l’instant, précise-t-il. 

Départ 

C’est aussi un départ chez Plein air Sutton, où la randonnée pédestre et le réseau de vélo à pneus surdimensionnés sont offerts pour débuter ce samedi et dimanche, et tous les jours à compter du 22 décembre. « On a commencé à damer les pistes de ski de fond pour avoir une base croûtée. Mais on attend la prochaine neige pour les tracer »,a laissé savoir une administratrice du centre, Micheline- Côté. 

Celle-ci souligne qu’une première soirée pleine lune est organisée le 30 décembre prochain, à compter de 19 h 30. Trois circuits (de 45, 60 et 90 minutes) seront offerts. Les participants devront être chaussés selon les conditions de neige. Il est recommandé de réserver sa place. 

Même frénésie hivernale du côté des stations de ski de la région. Bromont, montagne d’expériences accueille déjà les mordus de la glisse depuis le 24 novembre. Mais la station a précisé vendredi sur sa page Facebook qu’un nombre record de pistes sera ouvert pour ce quatrième week-end d’opération. Les remontées du mont Soleil et du Versant du lac s’ajoutent à celles du Versant du village.

En opération la fin de semaine dernière, mais fermé au cours de la semaine, Mont Sutton a lancé ses activités pour de bon vendredi. « Les conditions sont pratiquement parfaites, même si on prendrait toujours plus de neige. Mais ça demeure idéal pour bien partir la saison et fabriquer de la neige », a lancé la coordonnatrice des communications, Chloé Chagnon. 

Selon elle, le nombre de pistes accessibles est appelé à croître rapidement au fil des jours, les équipes étant à pied d’œuvre. Le 57e anniversaire de la station sera par ailleurs souligné dimanche, alors que le billet d’accès sera au prix d’antan, soit 5 $.