Les canons à neige étaient toujours en pleine action samedi à Bromont pour que la station puisse ouvrir davantage de pistes le plus rapidement possible.

La saison de ski est lancée

S'il y a un bon moyen d'aimer l'hiver, c'est bien en pratiquant l'une des activités de plein air qui s'offre à nous. Parlez-en aux skieurs qui dévalaient les pentes, samedi, à Bromont...
Marc-André et Monique Ménard étaient fébriles, peu de temps avant d'entreprendre leur première descente de la saison de ski.
Venus profiter de la deuxième journée d'ouverture de la station, ils avaient hâte d'enfiler pour la première fois leurs bottes de ski ou de planche à neige. 
« À la suite de la saison de l'année dernière qui a été vraiment dif­ficile, on s'attend à une belle année, confie Marc-André Ménard, un fidèle de Bromont, montagne d'expériences. On anticipe­ beaucoup­ de plaisir ! »
Lui et sa conjointe Monique étaient prêts, samedi midi, à entamer leur saison, qui ne se terminera qu'à la fermeture de la station. « On nous promet de la neige, on est contents, lance Mme Ménard. La première journée, on est toujours bien énervés. »
« Il faut que tu sortes. Autrement­, l'hiver c'est long », ajoute son conjoint, avant qu'ils partent retrouver un groupe d'amis avec qui ils ont l'habitude de skier. 
«Ça passe mieux l'hiver»
Parmi ce groupe, il y a Suzanne, la maman de Maxence Parrot et de deux autres enfants, tous équipés pour les sports de glisse. Ce n'était pas la première fois de la saison qu'elle sortait ses équipements de ski, samedi, puisqu'elle avait profité de la chute de neige d'il y a deux semaines pour tester les pentes de Sutton, même si la station n'était pas ouverte. 
« Je skie depuis que j'ai l'âge de 4 ans, Maxence, depuis l'âge de deux ans, raconte la dame. Ça passe mieux l'hiver en faisant du sport, que ce soit du ski, du patin, de la raquette. On est maniaques d'hiver. Hourra la neige, hourra les tempêtes ! »
Pour elle, il suffit de faire les bons choix pour pouvoir offrir les équipements sportifs nécessaires à toute la famille. « J'ai toujours dit que ça coûtait moins cher de faire du ski que d'amener mes deux filles magasiner », dit-elle en riant, tout en ajoutant que les sites de petites annonces offrent de belles options.
Il y avait aussi de la jeunesse sur la montagne. Au moment de la visite du journal, Raphël Ouellette, Alexandre Meunier et Joseph Chartrand se préparaient à se rendre dans les modules de planche à neige. Joseph était bien équipé pour tourner des images de cette journée de planche à neige - et de ski dans son cas. 
Frédéric Lajoie était lui aussi fin prêt pour le début de la saison, avec son fils de 6 ans, Elliott. «Honnêtement, une chance qu'on a le ski parce que je ne sais pas ce qu'on ferait l'hiver.» M. Lajoie pratique ce sport depuis une quarantaine d'années et y a initié son plus jeune enfant il y a deux ans. Il a aussi un autre enfant qui est membre du club de compétition.
Mont Sutton
Les canons à neige étaient toujours en pleine action samedi à Bromont pour que la station puisse ouvrir davantage de pistes le plus rapidement possible. De son côté, Mont Sutton accueillait samedi ses premiers skieurs. Après plus d'un demi-siècle dans les mains de la famille Boulanger, ce sera la première saison avec Jean-Michel Ryan, président-directeur général et propriétaire, à la tête de la station.