Ces travaux s’inscrivaient en concordance avec le Plan de développement du réseau cyclable régional, où on préconisait notamment l’aménagement d’écrans végétaux et d’îlots de verdure.
Ces travaux s’inscrivaient en concordance avec le Plan de développement du réseau cyclable régional, où on préconisait notamment l’aménagement d’écrans végétaux et d’îlots de verdure.

La Route des champs en beauté pour l’été

Les travaux d’aménagement et de végétalisation de la Route des champs sont enfin terminés, a fait savoir la MRC de Rouville.

Ces travaux, qui se sont échelonnés sur environ huit semaines, s’inscrivaient en concordance avec le Plan de développement du réseau cyclable régional, où on préconisait notamment l’aménagement d’écrans végétaux et d’îlots de verdure.

Le mobilier urbain a pour sa part été remplacé ou amélioré, les aires de stationnement ont été réaménagées et des stations de réparation de vélos se trouvent désormais le long du parcours de 40 km qui traverse la MRC. Ces dernières ne sont toutefois pas accessibles pour la durée de la pandémie.

En tout et pour tout, la totalité de cette cure de jeunesse représente des investissements totalisant 200 000$.

La firme d’architecture Ici et là Architecture avait remporté un appel d’offres en mai 2019 afin d’élaborer les plans et devis du projet, en plus de superviser les travaux. Le contrat signé initialement était de 18 750$.

Il avait toutefois fallu deux appels d’offres pour dénicher l’entreprise qui allait concrétiser la vision des maires. C’est en novembre dernier qu’un contrat d’environ 146 000 $ avait été octroyé à l’entreprise Marc-André Paysagiste, le plus bas soumissionnaire conforme.

Rouville a pu bénéficier d’une aide financière de 156 202$ pour réaliser son projet en juillet 2019, coup de pouce issu du Fonds d’appui au rayonnement des régions.

En outre, le projet de halte cyclotouristique dans le secteur de Richelieu suit son cours. En mars dernier, le conseil des maires de Rouville a accepté une offre de services de la firme Raymond Chabot Grant Thornton pour analyser les besoins et définir le concept de ladite halte. Le contrat octroyé est d’une valeur de 14 365 $ plus taxes, auquel s’ajoute une option d’un second contrat de 10 550 $ pour la réalisation d’un plan préliminaire et des esquisses d’aménagement.

Cela s’ajoute au projet d’aménager 14 panneaux historiques le long du trajet cet automne, une initiative réalisée en partenariat avec la Société d’histoire et de généalogie des Quatre lieux.

Des règles sanitaires toujours en vigueur

Par ailleurs, la MRC de Rouville rappelle que certaines règles sanitaires implantées à la réouverture partielle de la piste cyclable, à la fin avril, sont toujours en vigueur. On demande notamment d’observer une certaine distance avec les autres usagers.

De plus, les animaux y sont aussi interdits, tout comme les véhicules à moteur, à l’exception des triporteurs, quadriporteurs et vélos électriques.

On rappelle également que les usagers de la Route des champs sont responsables de disposer de leurs déchets, étant donné que les aires de repos ne sont pas équipées de poubelles. Ceux qui seraient pris à abandonner leurs rebuts le long du parcours linéaire s’exposent à des amendes.

Deux toilettes sèches de même que des distributeurs de désinfectant à mains seront disponibles à la halte de Saint-Césaire.

À LIRE AUSSI: Ouverture partielle de la Route des champs