Quelque 21 000 $ ont été dépensés pour peinturer le bureau du maire, remplacer les luminaires de même que pour faire l'acquisition d'un nouveau mobilier. Une opération qui n'a que pour but de «satisfaire l'orgueil du maire», a laissé tomber le conseiller Mailhot, juste avant la levée de la séance.

La rénovation du bureau du maire décriée

La séance du conseil municipal de Granby s'est terminée lundi soir par une sortie inattendue du conseiller Michel Mailhot au sujet de la nouvelle allure du bureau du maire, Pascal Bonin, à l'hôtel de ville.
Quelque 21 000$ ont été dépensés pour peindre l'endroit, remplacer les luminaires de même que pour acquérir un nouveau mobilier de bureau. Une opération qui n'a que pour but de «satisfaire l'orgueil du maire» a laissé tomber le conseiller Mailhot, juste avant la levée de la séance. Selon lui, la dépense est déplacée alors qu'on «dit aux gens de se serrer la ceinture».
Les propos de Michel Mailhot ont fait bondir le maire Bonin. Ce dernier a souligné sa «fierté» d'avoir à Granby un fabricant de mobilier de bureau, Artopex, qui a accepté de lui «vendre des meubles au rabais». Rien que pour le mobilier, la facture s'est élevée à 13 000$.
Tous les détails dans notre édition de mercredi