Les animaux ont toujours la cote au Zoo de Granby.

La relâche fait des heureux

Les familles ont profité à fond de la période de la relâche scolaire, à en croire les différentes attractions dans la région qui ont connu une excellente semaine.

Sur les pentes de ski, l’achalandage était constant et bien réparti d’une journée à l’autre, si bien qu’il n’y a pas eu de record d’affluence battu. Cependant, la semaine qui s’est achevée figure parmi les meilleures des dernières années sur les pentes de Bromont.

« C’est une relâche exceptionnelle pour nous, définitivement, confie Charles Désourdy, président de Bromont, montagne d’expériences. Pour nous ce sont cinq jours exceptionnels [NDLR : de lundi à vendredi] parce qu’il n’y a eu aucun dégel et on a eu du beau temps. C’est quand même incroyable puisqu’il n’y a vraiment pas eu de foule durant les relâches des derniers dix ans. Notre plus grosse journée c’est 5000 et on a des weekends à 7500-8000 personnes. C’est vraiment un faible achalandage, donc les familles sont super contentes. »

À Sutton, le constat est tout aussi reluisant. « Essentiellement, par rapport aux dernières années où on avait connu des redoux, cette année on avait un domaine skiable à 100 % avec des conditions exceptionnelles et un bon achalandage. Tous les éléments étaient réunis pour connaître une belle semaine à Mont Sutton et je crois bien dans l’ensemble des Cantons-de-l’Est », mentionne Jean-Michel Ryan, copropriétaire du Mont Sutton.

La station a reçu près de cinq mètres de neige au pied de la montagne jusqu’à présent et un minimum de six mètres au sommet. « Il y a de la neige en masse au Mont Sutton. Les conditions permettent d’envisager de très belles conditions pour le reste de la saison et le ski de printemps », poursuit M.Ryan

L’an dernier, les skis avaient été rangés pour l’été à la fin avril et, qui sait, la quantité de neige tombée pourrait peut-être repousser la fin de la saison au début mai.

Quatre fois plus de clients

Le parc national de la Yamaska a également connu une belle progression de son nombre d’entrées. Le chiffre d’affaires est quatre fois plus important que celui des deux dernières années, évoque le directeur du parc, Alexandre Brousseau.

« Ce sont de très belles statistiques, commente-t-il avec une satisfaction manifeste. Les vélos à pneus surdimensionnés étaient quasiment loués tous les jours, les gens pouvaient même attendre parfois jusqu’à une heure pour avoir un vélo. On a eu de la belle neige, donc beaucoup plus de gens sont venus essayer nos sentiers en raquettes. D’anciens utilisateurs sont d’ailleurs revenus. C’est sûr que notre activité de soirée, Nocturnia, a aussi aidé. Au niveau de l’hébergement, on était à 100 % d’occupation toute la semaine. »

Les stations de ski, dont celle de Bromont, sont très satisfaites de la relâche en raison des belles conditions de glisse et de  la météo favorable à la pratique des sports de glisse.

Nocturnia a été si populaire que les deux représentations qui se sont ajoutées le 16 mars sont complètes et 75 personnes profiteront de chacune de ces représentations, plutôt qu’une cinquantaine.

M. Brousseau souhaite continuer à animer de plus en plus le parc en hiver, notamment durant la semaine de relâche, dans les prochaines années.

Les animaux ont la cote

L’achalandage au Zoo de Granby est stable par rapport à 2018, indique la directrice ventes, marketing et communications Élaine Plamondon. « L’an dernier, on avait une journée de plus parce qu’on était ouvert le vendredi du début de la relâche, ce qu’on n’a pas fait cette année. Puis, si on prend le cumulatif depuis le début de l’hiver, on est en avance de 13 % [sur 2018]. La période des Fêtes et le début de l’année ont été meilleurs que l’an passé. »

La journée la plus populaire a attiré près de 4700 personnes. La relâche se poursuit au Zoo jusqu’à ce lundi 11 mars, puisque les enfants ont congé dans la région. De l’animation est d’ailleurs prévue pour eux.

Des films pour les enfants

Il y avait aussi des options intérieures pour divertir les enfants, notamment dans les cinémas de la région qui ont connu, eux aussi, une bonne période.

« Ça a été très, très bien. C’est une relâche record, souligne le propriétaire du cinéma Princess, à Cowansville, Yvan Fontaine. Ça fait dix ans que j’ai le cinéma et c’est le plus grand achalandage qu’on a jamais eu », ajoute-t-il, sans toutefois vouloir partager le nombre d’entrées.

Difficile de mettre le doigt sur l’élément gagnant qui a fait grimper le nombre de billets vendus. « C’est sûr que, cette année, on avait beaucoup de films pour enfants disponibles, remarque M. Fontaine. C’est rare qu’à ce temps-ci de l’année on les ait parce que les distributeurs sortent les films pour la relâche américaine. » Habituellement, les enfants américains sont en congé après les enfants québécois. En 2019, ces deux semaines étaient plutôt inversées.

Le cinéma était ouvert le matin pour l’activité ciné-famille à 3 $. Il s’agissait de la septième année que l’entreprise offrait une telle formule, qui connait une belle popularité.

Au cinéma Élysée, à Granby, les portes étaient ouvertes deux heures plus tôt, une façon de faire qui a plu, croit l’assistante-gérante Marie-Maude Desautels. « Ça a été quand même assez actif, il y avait plus d’enfants et de familles. Et on a eu beaucoup plus de films pour enfants. » Les familles y ont aussi été présentes en grand nombre.