La région en bref

Lab-école : 1485 signatures

La pétition lancée récemment en faveur du projet de Lab-École à Shefford a récolté pas moins de 1485 signatures. «Je suis super content, mais le temps nous a manqué», affirme l’instigateur du mouvement, Benoit Léveillé, qui disposait de moins de dix jours pour joindre le plus grand nombre de signataires possible. Lui et sa petite équipe de bénévoles ont recueilli 520 signatures en ligne et le reste sur papier. Une copie du document a été expédiée à l’organisme Lab-École; l’autre copie a été remise en personne au ministère de l’Éducation par le préfet de la Haute-Yamaska — aussi président de la commission scolaire du Val-des-Cerfs — Paul Sarrazin. «Je suis très optimiste», avance M. Léveillé au sujet des chances de Shefford d’être choisie pour participer à ce projet-pilote québécois. Pour sa part, le maire de Shefford, Éric Chagnon, se dit agréablement surpris de la réponse des gens. «C’est un projet qui fait l’unanimité. Ça rallie tout le monde. Une telle pétition ne peut pas nuire, quand on sait que le comité du Lab-École aime voir que le milieu s’engage dans le projet.» Ce dernier s’attend à une réponse d’ici le début du mois de juin. Isabel Authier

Un problème de santé à l’origine d’une collision

Un conducteur victime d’un problème de santé est à l’origine d’une collision qui a fait quatre blessés, vers 21 h jeudi soir, à Granby. Les policiers ont d’abord reçu des appels d’automobilistes qui dénonçaient la conduite erratique d’un automobiliste qui roulait dans la route 139 en direction de Granby. À l’intersection de la rue Cowie, l’homme a percuté l’arrière de la voiture qui se trouvait devant lui. Celle-ci a à son tour foncé dans le véhicule devant elle. Les trois occupants de cette voiture et le conducteur de l’autre véhicule ont été blessés. Ils ont été transportés par ambulance à l’hôpital de Granby. Leur vie n’est pas en danger. L’enquête démontre que le conducteur à l’origine du premier impact, souffrant de diabète, a éprouvé des problèmes de santé au volant. Karine Blanchard

Saisie de cannabis : une femme comparaît

La femme de 32 ans arrêtée lors d’une opération policière menée dans une résidence de la rue Papineau à Granby fait maintenant face à la justice. Caroline Malo a été formellement accusée de possession de stupéfiants, jeudi après-midi, au palais de justice de Granby. Elle passera les prochains jours derrière les barreaux, du moins jusqu’à son enquête sur remise en liberté qui doit avoir lieu lundi. La dame est connue des policiers. Rappelons que les agents ont réalisé une perquisition dans la propriété de la rue Papineau où ils ont découvert une petite quantité de cannabis. C’est une enquête qui a débuté en mars qui les a conduits à cette adresse. Karine Blanchard